mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire / Iran : révélations sur un comité secret au sein du...

Nucléaire / Iran : révélations sur un comité secret au sein du régime iranien chargé de tromper l’AIEA

Nucléaire / Iran : révélations sur un comité secret au sein du régime iranien chargé de tromper l’AIEA

Révélations sur un comité secret au sein du régime iranien chargé de tromper l’AIEA dans ses investigations sur les « possibles dimension militaires » du programme nucléaire en Iran
Les réseaux de l’OMPI à l’intérieur de l’Iran ont obtenu des informations fiables selon lesquelles un comité top secret au sein du régime iranien est chargé de rédiger des réponses aux questions de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) concernant les « possibles dimensions militaires » (PDM) du programme nucléaire de Téhéran.

Ces informations ont été révélées par l’opposition iranienne lors d’une conférence qui a lieu le mercredi 2 décembre à Washington.

Des officiels de haut-rang des gardiens de la Révolution (pasdaran) et du ministère de la Défense du régime iranien sont les membres clés de ce comité, a déclaré Alireza Jafarzadeh, directeur adjoint du bureau de représentation à Washington du Conseil national de la Résistance d’Iran (CNRI).

Selon ses révélations, les membres de ce comité sont chargés de rédiger des réponses aux demandes de renseignements de l’AIEA concernant les PDM. Leur travail consiste à dissimuler les PDM. Ils doivent présenter des arguments pour convaincre l’AIEA et la communauté internationale que le programme nucléaire en Iran n’a pas de caractère militaire et que l’Iran n’a jamais cherché à produire des bombes nucléaires.

Ce comité avait déjà préparé des réponses concernant les PDM et les avait présentées à l’AIEA le 15 août 2015.

Parmi les questions sur les PDM, il y a le problème des détonateurs appelés EBW (Exploding Bridge Wire). Ceux-ci sont utilisés dans un programme visant à développer une bombe nucléaire fonctionnant par implosion.

Selon un rapport de l’AIEA daté de septembre 2014, le régime iranien a déclaré à l’agence que les travaux effectués après 2007 sur les EBW ont été pour l’utilisation de ces détonateurs dans l’industrie pétrolière.

Le régime de Téhéran a fabriqué de faux documents sur les échanges d’information entre le ministère du Pétrole et le ministère de la Défense pour prouver que les EBW ont été produits et utilisés par l’industrie pétrolière.

Mais selon des investigations exhaustives effectuées par la Résistance iranienne auprès de plusieurs dizaines de sources, « National Iranian Drilling Company » (NIDC) qui est en charge de tous les forages de pétrole et de gaz, n’a reçu même pas un exemplaire des détonateurs EBW produits par le ministère de la Défense. Cela montre que les déclarations du régime iranien sur ce sujet sont totalement fallacieuses.