jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeMenaces et chantage du régime des mollahs encouragé par la politique de...

Menaces et chantage du régime des mollahs encouragé par la politique de complaisance à la veille des négociations atomiques

A la veille des négociations nucléaires, le général des pasdaran Massoud Jazayiri, vice-commandant de l’état-major des forces armées des mollahs, a eu recours à du chantage et a menacé l’Europe et les USA de « nouveaux problèmes » et de « dures leçons ». « Les groupes d’Al-Qaïda, a-t-il précisé, et les services qui mènent des opérations contre les intérêts américains, vont bientôt changer la zone de leurs opérations vers d’autres lieux et ensuite créeront de nouveaux problèmes aux Etats-Unis et à l’Europe (…) La technologie dont disposent aujourd’hui certains groupes leur donne la capacité de menacer les moyens des Etats-Unis. Le monde est désormais petit. Beaucoup ont la possibilité de toucher d’autres points du monde. » C’est un aveu sans précédent sur l’ampleur des relations et de la coordination du régime avec Al-Qaïda. Encouragé par l’histoire sans fin des négociations avec l’Occident, le régime n’hésite pas par la voix de ce pasdaran à menacer les Européens et les Américains. « Si les peuples européens et américains ne réagissent pas contre les politiques agressives et extrémistes de leurs gouvernements, ils ne pourront pas éviter d’éventuels futurs défis. »

Il a également menacé d’une ingérence accrue dans les pays du Moyen-Orient : « De nos jours, contrairement au passé, davantage de pays peuvent avoir un accès total aux autres pays, et cette question, surtout sur le plan militaire, a une importance particulière et cela a transformé les négociations. Et si les gouvernements agresseurs n’acceptent pas cette réalité, l’histoire leur donnera une dure leçon. » (Agence officielle ILNA, 23 février)

Ce chantage montre que ce régime ne respecte aucun principe ni aucune loi et la poursuite de la politique de dialogue avec les criminels au pouvoir n’aboutira à rien si ce n’est de l’encourager dans ses méfaits. Une politique funeste qui jusqu’à aujourd’hui a couté la vie à des milliers d’innocents en Iran et dans divers pays du monde.

Le seul moyen d’arrêter le terrorisme d’Etat au pouvoir en Iran qui est aussi sur le point de se doter de l’arme nucléaire, ne passe pas par des négociations et des propositions d’offres « substantielles nouvelles » par l’Occident aux assassins du peuple d’Iran. Il passe par des décisions fermes et contraignantes du Conseil de sécurité de l’ONU, la mise en place de sanctions générales contre ce régime et la traduction en justice de ses dirigeants pour crimes contre l’humanité.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 février 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe