jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyPromesse d’une seconde attaque écrasante sur Liberty et la nécessité d’un retour...

Promesse d’une seconde attaque écrasante sur Liberty et la nécessité d’un retour immédiate des habitants à Achraf

Le mollah Vassigh Al-Battate, chef du Hezbollah irakien et de Jaich Al-Mokhtar (Armée de Mokhtar) a déclaré aux quotidiens arabes Al Hayat et Asharq-al-Awsat :

•    Nous sommes voués à Khamenei comme guide suprême et nous lui soumettons les questions militaires et politiques
•    Tuer les Moudjahidine est un devoir religieux et moral et dans un futur proche, nous les prendrons à nouveau pour cible
•    Le mollah Vassigh Al-Battate, en collusion avec Al-Qaïda, compte 1200 opérations contre les Américains et a infligé des coups à Bandar Moubarak au Koweït

Les quotidiens internationaux de langue arabe Al Hayat et Asharq-al-Awsat ont publié le 25 février des interviews du mollah Vassigh Al-Battate, chef du “Hezbollah irakien” et de l’ “Armée de Mokhtar” qui se trouve à Nadjaf, en Irak. Il a précisé dans ces interviews qu’il était sous les ordres du guide suprême des mollahs et a promis de nouvelles attaques contre les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Ces interviews montrent clairement que le Hezbollah irakien et Al-Battate font partie du corps des gardiens de la révolution du régime des mollahs, qu’ils sont aux ordres de Khamenei, et qu’ils opèrent en coordination avec le gouvernement Maliki.

Dans cette interview, Al-Battate « promet qu’il infligera un second coup écrasant à l’Ompi » et a souligné que « leur porter des coups et les tuer est pour nous un devoir religieux et moral et nous les reprendrons pour cible dans un futur proche”.

Ces quotidiens le citent disant : “Je suis fidèle à la ligne du Velayat-e-Faqih (régime du guide suprême) que représente M. Khamenei et le Hezbollah est un fidèle de Khamenei et nous lui sommes voués comme notre guide et nous lui soumettons les questions militaire et politiques (…) Toutes les branches du Hezbollah dans le monde sont en contact avec le bureau du guide suprême à la tête duquel se trouve M. Khamenei (…) Je suis un représentant régional de l’ayatollah Mohammad Ali Al-Alavi Al-Gorgani dont la résidence permanente est à Qom et je dirige son bureau à Nadjaf.”

Il a souligné que son groupe prendra pour cible “ceux qui veulent dissocier le chiisme de l’Etat” et a promis une réponse dure aux Kurdes et au Koweït “s’ils veulent s’étendre sur le territoire irakien”.
Al-Battate a dit “avoir une maitrise en sciences militaires de l’université de Téhéran”, “avoir mené 1200 opérations contre les Américains” et “ infligé des coups au Bandar Moubarak du Koweït”. Il a reconnu “être en contact avec Al-Qaïda depuis longtemps et cela continue aujourd’hui. Nous les contactons à l’occasion pour avoir des informations en échange d’argent et ils nous en donnent”.

Ces propos montrent clairement qu’Al-Qaïda n’existe pas en Irak sans le régime iranien et sa Force terroriste Qods.
Des sites du régime iranien ont déclaré que Vassigh Al-Battate “a menacé l’Arabie saoudite, le Koweït et d’autres dictateurs de la région” que “nous allons nous emparer du royaume saoudien et prier dans le Haramein Al-Charif. il a souligné que l’Armée d’Al-Mokhtar soutiendrait le gouvernement central en combattant la corruption et en s’opposant aux groupes terroristes et Al-Qaïda et ce qu’on appelle l’Armée irakienne libre.” (Site Asr Emrouz – 25 février)

Ces déclarations montrent clairement que le but du déplacement forcé des Achrafiens à Liberty était de les anéantir et qu’aujourd’hui leur protection et leur sécurité est une priorité. Pour empêcher d’autres catastrophes, la seule option immédiate et disponible est leur transfert à Achraf, et les USA et l’ONU doivent concentrer tous leurs efforts dans ce sens.  Tout retard sous quelque prétexte que ce soit est inacceptable parce qu’il répèterait la catastrophe et qu’un 4e massacre est possible à tout moment, et qu’aucune excuse de la part des USA ou de l’ONU ou de toute autre partie ne sera acceptable.

La Résistance iranienne a annoncé le 13 février que la décision d’attaquer à la roquette Liberty avait été prise par Khamenei au Conseil suprême de sécurité nationale. L’opération et sa coordination avec le gouvernement irakien ont été confiées à la Force Qods et à l’ambassade du régime iranien à Bagdad. Le groupe qui a opéré venait des escadrons de la mort du “Kataeb Hezbollah” et des agents de la force Qods. Ces escadrons ont été créés par les mollahs et, en coordination avec le gouvernement irakien, visent des cibles désignées par le régime en Irak.

Jaich Al-Mokhtar a annoncé sa création le 4 février, soit cinq jours avant l’attaque, a effectué un défilé militaire au club Sana à Bagdad quelques heures après, et l’armée et la police ont assuré sa protection (agences de presse médias irakiens). Le nom de Mokhtar (symbole de la vengeance) se réfère à Maliki. Asharq-Al-Awsat écrivait le 11 février : “Dans des slogans criés en soutien à Maliki par des groupes qui lui sont associés, ils ont qualifié Maliki de “Mokhtar de l’époque”.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 février 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe