lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireMembre du CNRI : le lancement de roquettes sur le détroit d’Hormuz...

Membre du CNRI : le lancement de roquettes sur le détroit d’Hormuz par le régime iranien montre son besoin de créer une crise

Membre du CNRI : le lancement de roquettes sur le détroit d’Hormuz par le régime iranien montre son besoin de créer une crise

CNRI – Suite au lancement de roquettes par le régime des mollahs près de la coalition de navires de guerre dans le détroit d’Hormuz, Shahin Gobadi du comité des Affaires étrangères du conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a déclaré :

« L’ouverture du feu par les gardiens de la révolution islamique (GRI) dimanche 27 décembre, dans les eaux internationales du détroit d’Hormuz montre une fois encore que malgré la politique d’apaisement et toutes les concessions indues au régime par l’Occident, le régime des mollahs, et notamment le GRI, ne compte d’aucune manière mettre fin à ses actions provocatrices pour rétablir l’ordre dans la région. »

« En réalité, suite aux retraites stratégiques du régime sur ses projets de nucléaire et le bourbier auquel il doit faire face dans sa stratégie régionale, notamment après les lourdes pertes chez les commandants du GRI en Syrie, le régime doit, plus que jamais, faire éclater des crises et exporter le terrorisme – caractéristique du régime de ces trois dernières décennies – pour motiver ses forces, notamment le GRI. »

Selon le porte-parole de l’armée américaine mercredi, le corps des gardiens de la révolution islamique (GRI) a lancé des roquettes près du porte-avions américain Harry S. Truman et d’autres navires de guerre lorsqu’ils pénétraient dans le golf samedi, ne donnant qu’un bref avertissement dans un acte « hautement provocant. »

NBC News a d’abord rapporté qu’il s’agissait d’un test de roquette, selon un militaire américain resté anonyme. Il a déclaré que le GRI menait un exercice de tir de roquettes lorsque le Truman est passé à deux doigts d’une roquette passant à 1 500 yards (1 370 mètres) environ.

Le commandant Kyle Raines, porte-parole du commandement central américain, a affirmé mercredi dans une déclaration que les navires du GRI iranien ont fait feu de « plusieurs roquettes non guidées » passant à environ 1 370 mètres du porte-avions américain Harry S. Truman, du contre-torpilleur USS Bulkeley et de la frégate française, le FS Provence. Kyle Raines a aussi ajouté que le trafic commercial maritime était aussi présent.

Il a déclaré que les navires iraniens ont annoncé sur la radio maritime qu’ils allaient procéder à des exercices de mise à feu seulement 23 minutes avant.

Toujours selon lui, les actions du régime iranien étaient « hautement provocantes ». « Faire feu aussi près des navires de la coalition et du trafic commercial dans une zone de trafic maritime internationalement reconnue est dangereux, non-professionnel et incohérent avec les lois maritimes internationales. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe