lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesManifestation contre des attaques à l’acide sur des femmes en Iran

Manifestation contre des attaques à l’acide sur des femmes en Iran

CNRI- Des habitants de Bukan, au nord-ouest de l’Iran, sont descendus dans la rue pour protester contre les attaques à l’acide dont ont été victimes quatre femmes kurdes iraniennes. Beaucoup de femmes étaient présentes à ce large rassemblement. Elles exigeaient que les responsables de ces attaques à l’acide soient poursuivis en justice.

Quatre femmes et filles kurdes de Bukan, en Azerbaïdjan occidental, ont été victimes mardi dernier (14 juillet) d’attaques à l’acide par les misogynes qui font la loi en Iran.

Ces crimes ont été commis sur le Kurdistan Boulevard dans la ville de Bukan, où une femme et trois filles se promenaient. Elles ont été prises pour cible et sévèrement blessées dans cette criminelle attaque à l’acide.

L’une des victimes, Suzanne Ismaeel Nezhad, une étudiante en bâtiment à l’université, a eu le dos gravement blessé.

Avant les faits, elle avait été menacée et avait à de nombreuses reprises subi la pression des agents du Ministère des Renseignements et de la Sécurité nationale à cause des activités politiques de son frère en dehors de l’Iran.

Deux jeunes filles, attaquées lors d’un autre incident, étaient les sœurs de la famille Ma’roufi, et une autre jeune femme – l’épouse d’un artiste kurde – a également été prise pour cible.

Mme Sarvnaz Chitsaz, Présidente du comité des femmes du Conseil National de la Résistance Iranienne, a fait part de sa profonde indignation quant à l’attaque à l’acide de quatre femmes kurdes par le régime iranien à Bukan, et a appelé toutes les femmes iraniennes et la jeunesse à manifester contre cette barbarie.

« Khamenei, le Guide Suprême du régime, a eu beau faire les gros bras, il s’est vu obligé de mettre de l’eau dans son vin et de signer le récent accord nucléaire, pour empêcher ce régime d’être renversé. »

« Quoi qu’il en soit, vu l’équilibre actuel du pouvoir, le régime perd son hégémonie et a recours à une intensification du climat de peur dans la société pour se venger de la population iranienne. Le crime brutal des attaques à l’acide aux têtes et aux visages et quatre femmes et filles innocentes pendant le mois sacré du ramadan, a été perpétré par des sujets de factions organisées du régime à cette fin », a-t-elle affirmé.

« Il a été prouvé une fois encore que de faire des concessions au régime barbare au pouvoir en Iran n’a jusqu’à ce jour rempli aucun objectif, sinon de les enhardir et de leur donner le feu vert pour sévir, assassiner et perpétrer de tels crimes », a ajouté la présidente du comité des femmes.

Elle a appelé les organisations des droits humains et des droits des femmes à protester contre de telles atrocités, et à se précipiter au soutien des dignes et courageuses femmes iraniennes.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe