lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireL’UE et l’Iran : des difficultés pour reprendre les négociations

L’UE et l’Iran : des difficultés pour reprendre les négociations

ImageCNRI, 30 novembre – Les négociations entre l’Union Européenne et l’Iran afin d’obtenir des garanties que Téhéran ne fabrique pas d’armes nucléaires, pourraient prendre plus longtemps que prévu pour débuter puisque les deux camps se disputent à propos du fond et de la forme, ont rapporté des diplomates à l’AFP aujourd’hui.

On espérait qu’une première réunion se tienne la semaine prochaine mais « il est plus probable qu’elle ait lieu mi-décembre ou début janvier », a déclaré un diplomate occidental, qui a demandé à ne pas être nommé en raison de la sensibilité du sujet.
Ce diplomate a affirmé qu’il n’y avait aucune confirmation de date ni de lieu pour le meeting, qui pourrait avoir lieu à Moscou, Genève, Vienne ou Bruxelles.
Le régime iranien désire que la réunion se fasse au niveau ministériel alors que les négociateurs européens de la France, de la Grande Bretagne et de l’Allemagne ne veulent faire intervenir que des hauts responsables des ministères des affaires étrangères.
Le négociateur nucléaire en chef des mollahs, Ali Laridjani, « tient beaucoup à ce que l’Iran soit traité avec respect » dans un meeting de haut niveau, a déclaré le diplomate.

Cependant, les Européens veulent un meeting à un niveau inférieur afin de « discuter des discussions » et de voir si les négociations formelles qui ont été rompues en août peuvent reprendre.
De plus, les 3 Européens ont insisté sur le fait qu’ils ne « reprendraient les pourparlers avec l’Iran que lorsque le pays suspendra de nouveau son travail de conversion », a affirmé un autre diplomate.
Celui-ci a rapporté que les trois ambassadeurs européens l’avaient annoncé à l’Iran dimanche dernier de vive voix en lui remettant une lettre pour la reprise des négociations.

« Cette démarche verbale aurait été très pénible » d’après le diplomate qui a reçu des informations sur cette réunion.
Les pourparlers entre l’Iran et l’UE ont cessé en août lorsque l’Iran a mis fin à la interruption de ses activités de conversion d’uranium, première étape vers l’enrichissement d’uranium, qui peut être utilisé pour alimenter des réacteurs nucléaires ou comme noyau explosif de bombes atomiques.

Le régime iranien a dit à plusieurs reprises qu’il poursuivrait son travail de conversion.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe