mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireL’UE critique l’Iran sur les droits de l’homme avant les discussions sur...

L’UE critique l’Iran sur les droits de l’homme avant les discussions sur le nucléaire

drapreau de l'Union européenneReuters, Bruxelles, 20 décembre – L’UE a accusé l’Iran de graves accusations sur les violations des droits de l’homme dans une déclaration publiée à la veille des pourparlers sur les ambitions nucléaire de Téhéran.

Alléguant des abus allant de la censure des médias aux exécutions de mineurs, l’UE  a dit que ses trois années de dialogue avec l’Iran sur les droits de l’homme étaient au point mort, avec peu de résultats.
« L’UE  est profondément préoccupée par la situation des droits de l’homme en Iran qui ne s’est pas améliorée de manière significative ces dernières années, et à maints égards, s’est même détériorée».
Citant un catalogue des abus présumés en Iran, l’UE a dit qu’il y avait des rapports de torture, de l’inquiétude sur le traitement des minorités et que la peine de mort était très souvent utilisée pour des crimes mineurs.
Selon une déclaration publiée par la Grande Bretagne, qui préside actuellement l’UE des 25, « l’Iran a exécuté davantage de mineurs délinquants en 2005 que les années précédentes ».

La critique est venue un jour avant que la Grande Bretagne, la France et l’Allemagne ne tiennent de nouvelles discussions avec l’Iran à Vienne sur les demandes de l’Occident pour que l’Iran cesse des activités qui pourraient le conduire à avoir la bombe atomique. Téhéran insiste sur le fait que son programme nucléaire est pacifique.
Les diplomates de l’UE disent que les perspectives de progrès à la table de négociation n’ont pas été aidées par les récentes déclarations du président Mahmoud Ahmadinejad, qui n’a pas reconnu l’Holocauste et a suggéré qu’Israël soit transféré en Allemagne ou en Alaska.
Un diplomate de l’UE a caractérisé la réunion de demain comme « des pourparlers d’explorations » et a dit que l’issue serait de déterminer s’ils devaient se revoir ou non en janvier.
Les diplomates de l’UE ont dit que la troïka de Paris, Londres et Berlin mettrait encore l’accent sur leurs anciennes déclarations, c’est-à-dire sur l’importance de l’Iran de suspendre l’utilisation de technologie nucléaire sensible.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe