lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsL'OMPI révèle des documents sur la participation d'al-Maliki aux man'uvres contre le...

L’OMPI révèle des documents sur la participation d’al-Maliki aux man’uvres contre le camp d’Achraf

TV al-Rafedin, (chaîne irakienne en arabe), 24 février – Des documents révélés par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) montrent que le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a directement organisé un complot contre les habitants d’Achraf. Le mouvement dit que Maliki tente d’obtenir le soutien du régime iranien aux élections. L’organisation ajoute que les preuves seront remises à la justice espagnole qui traite une plainte déposée par les résidents d’Achraf sur les abus et les violations inhumaines commises par le gouvernement actuel qui empêche l’entrée des produits de première nécessité dans le camp d’Achraf.

Présentateur : À titre d’avocat des résidents d’Achraf, quel sont les derniers abus dirigés contre eux ?

Le Dr Walid Farhat, président de l’association des avocats égyptiens pour la défense des résidents d’Achraf, au Caire : Tout d’abord, je dois souligner qu’à l’heure actuelle il y a des gens prétendant être des parents de résidents qui se sont rassemblés devant le camp. Ils utilisent des haut-parleurs et disent du mal de l’OMPI et les résidents du camp, et lancent des mots et des phrases offensantes. Ils condamnent l’OMPI et essayent d’ajouter à la pression psychologique et de propagande.

Présentateur : À votre avis, ces abus sont-ils liés au gouvernement d’al-Maliki et au changement de situation après les élections avec un changement de gouvernement ?

Farhat : De toute évidence, oui. Ces personnes qui prétendent être des parents de résidents du camp sont venues sous la protection des forces armées irakiennes qui les soutiennent. Cela montre clairement qu’ils mettent en œuvre des ordonnances d’al-Maliki afin de s’attirer les faveurs du gouvernement en Iran, espérant que le régime va le soutenir durant les élections.

Présentateur : Quelles mesures juridiques avez-vous prises ?

Farhat : Actuellement nous préparons le dossier pour la justice espagnole, la remise des preuves d’abus contre les habitants du camp, parce que ce sont des civils non armés et qu’ils sont protégés par les Conventions de Genève, en particulier la quatrième Convention de Genève. Nous mènerons le procès des criminels devant une cour internationale.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe