samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes missiles lancés par les pasdaran iraniens sur la Syrie ont touché...

Les missiles lancés par les pasdaran iraniens sur la Syrie ont touché des hôpitaux et des quartiers résidentiels

Les missiles lancés par les pasdaran iraniens sur la Syrie ont touché des hôpitaux et des quartiers résidentiels

CNRI – « Les six missiles lancés sur Deir ez-Zor par les Gardiens de la révolution (pasdaran) affiliés au régime iranien ont frappé un hôpital, des quartiers résidentiels, notamment une école qui sert à accueillir des réfugiés », a déclaré un journaliste syrien lors de son entretien avec NRT TV.

« Je suis moi-même de Deir ez-Zor », a déclaré Amer Howeedy, ajoutant : « Les six missiles lancés par les Gardiens de la révolution iraniens sur la Syrie ont frappé l’hôpital « Noorisaeid », le quartier « Badieh Maydan », et un autre quartier résidentiel. Ils ont également ciblé une école qui sert de refuge pour les réfugiés dans la région. »

« Les missiles n’ont pas touché Daech », a-t-il ajouté, « Les images et les données relatives aux zones touchées par les missiles sont disponibles. La question est, où sont situés les centres de Daech qui sont supposés avoir été frappés par les six missiles lancés par les Gardiens de la révolution iraniens dans la province de Deir ez-Zor ? »

Amer al-Howeedy a soutenu que les sites touchés par les missiles des Gardiens de la révolution (pasdaran) sont tous situés dans des quartiers résidentiels. « Le terrorisme du régime iranien qui tue des civils n’est pas moindre que celle de Daech. L’attaque de missiles n’a frappé aucun des bastions de Daech », s’est-il indigné.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe