dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLes islamistes somaliens armés par l'iran et la Syrie (Onu citée par...

Les islamistes somaliens armés par l’iran et la Syrie (Onu citée par presse)

Agence France Presse – Les milices somaliennes des Tribunaux islamiques reçoivent des armes en provenance notamment d’Iran et de Syrie, en violation de l’embargo sur les livraisons d’armes à la Somalie, selon un rapport de l’Onu révélé notamment par Le Monde et le Financial Times.

"Le gouvernement iranien a fourni au moins trois cargaisons d’armes aux milices", selon les experts des Nations unies qui précisent qu’au moment où ils rédigeaient leur rapport "deux Iraniens se trouvaient à Dhusamareeb (centre) et étaient engagés dans des activités liées à l’exploration d’uranium en échange d’armes pour l’Union des tribunaux islamiques", rapporte le quotidien français.

Damas a également "fourni des armes", dont des lance-roquettes et des milices sol-air, et offert à 200 islamistes somaliens un "entraînement militaire aux tactiques de la guérilla", selon le rapport qui doit être présenté vendredi au Conseil de Sécurité des Nations unies.

Le texte cité par le Monde ajoute que la milice chiite libanaise du Hezbollah leur a également fourni un tel entraînement et qu’en retour "l’Union des tribunaux islamiques a envoyé une force militaire d’environ 720 hommes au Liban" au mois de juillet "pour combattre aux côtés du Hezbollah contre l’armée israélienne".

De son côté, le gouvernement de transition, réfugié à Baïdoa depuis la prise de Mogadiscio par les Tribunaux islamiques, bénéficie du "soutien agressif" de l’Ethiopie, de l’Ouganda et du Yémen, tandis que l’Erythrée a envoyé des hommes se battre en Somalie aux côtés des milices islamistes, relèvent encore les experts onusiens.

En résumé, la guerre civile en Somalie est "agressivement nourrie par un nombre croissant d’Etats, et à un moindre degré par des réseaux de trafiquants d’armes", selon un extrait du document cité par le Financial Times.

Le 15 mars dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies avait déjà condamné l’afflux croissant d’armes en Somalie, en violation de l’embargo qu’il avait imposé en 1992, et exprimé sa préoccupation devant la situation humanitaire dans le pays.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe