mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireLes États-Unis et l'UE préparent des sanctions contre l'Iran

Les États-Unis et l’UE préparent des sanctions contre l’Iran

THE WALL STREET JOURNAL, 18  décembre – Les États-Unis et des représentants de l’Union européenne ont convenu d’imposer des sanctions communes contre l’Iran en janvier et envisagent la rupture des pourparlers avec le pays, perdant patience sur les activités nucléaires de Téhéran, selon des personnes proches du dossier.

Les responsables occidentaux discutent de subordonner de nouveaux pourparlers avec l’Iran sur ses progrès éventuels de Téhéran dans la conformité avec les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, qui appellent l’Iran à coopérer pleinement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique, organe de surveillance nucléaire de l’ONU.

L’Iran est retourné à la table des négociations ce mois-ci à Genève avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne, qui cherchent à contenir le programme nucléaire de Téhéran. Les discussions ont mené à un accord pour une autre série de discussions au début de l’année prochaine à Istanbul.

Certains responsables occidentaux accusent l’Iran de vouloir gagner du temps en acceptant des pourparlers, mais refuse de s’engager dans des négociations constructives. De hauts diplomates des États-Unis, du Royaume-Uni et de France se sont réunis à Paris mardi pour tracer la voie nouvelle, en pleine frustration croissante sur l’obstruction faite par l’Iran aux inspections de l’AIEA. Londres et Paris aident à coordonner la politique de toute l’UE vis-à-vis de l’Iran.

Les trois nations ont l’intention de finaliser les détails du plan d’ici la fin de l’année, puis de déposer la proposition au comité de sanctions de l’UE pour obtenir de nouvelles mesures avant la reprise des pourparlers à Istanbul.

Les responsables iraniens n’ont pas pu être joints vendredi soir pour un commentaire. L’Iran affirme respecter pleinement ses obligations internationales.

On ne sait pas quelle forme prendront les nouvelles sanctions. Les trois pays ont convenu que les États-Unis et l’Union européenne devaient agir de concert avec un ensemble uniforme de sanctions, plutôt que de chercher d’autres sanctions des Nations Unies, un processus de longue haleine, sans aucune garantie de succès.

L’AIEA affirme que l’Iran ne coopère pas pleinement avec les efforts de l’agence de l’ONU visant à déterminer si le programme nucléaire de l’Iran est à des fins pacifiques nucléaires. Le Conseil de sécurité a imposé et renforcé les sanctions contre l’Iran à quatre reprises depuis 2006. Les États-Unis et l’UE ont imposé des sanctions encore plus sévères.

Les mesures ont frappé durement l’économie iranienne, mais n’ont pas jusqu’à présent réussi à briser la volonté de ses dirigeants politiques. L’Iran nie rechercher des armes nucléaires et affirme que son programme nucléaire est à des fins pacifiques.

Dans les pourparlers de Genève, l’Iran a insisté sur le fait que son droit à produire du combustible nucléaire n’était pas négociable, contrairement aux demandes de l’Occident, et a annoncé des avancées scientifiques qui complètent sa maîtrise du cycle du combustible nucléaire.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe