vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLes 25 dénoncent le jeu iranien au PO

Les 25 dénoncent le jeu iranien au PO

Agence France Presse – Les dirigeants européens ont critiqué durement l’Iran vendredi pour "l’incidence négative" de ses politiques "sur la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient" et appelé la Syrie à cesser "toutes les ingérences dans les affaires intérieures du Liban".

Les 25 se sont dits "gravement préoccupés par les récentes déclarations du gouvernement iranien concernant l’UE et certains de ses Etats membres, ainsi que par ses menaces à l’encontre d’Israël et par la détérioration incessante des droits de l’Homme et des libertés politiques de ses citoyens", dans une déclaration adoptée vendredi lors de leur sommet à Bruxelles.

Ils ont "regretté" une fois encore que l’Iran n’ait pas accepté leur offre de coopération, présentée le 6 juin dernier, restée lettre morte en raison du refus de Téhéran de geler toute activité d’enrichissement d’uranium. Et rappelé qu’ils soutenaient en conséquence les travaux menés au sein du conseil de sécurité de l’Onu pour adopter des sanctions contre Téhéran.

L’UE a aussi condamné "toute négation, totale ou partielle, de l’Holocauste, en tant que fait historique et par conséquent rejette fermement le postulat de base et les objectifs de la conférence sur l’Holocauste organisée par les autorités iraniennes".

L’Iran est également visée, avec la Syrie, par une autre déclaration des 25 sur l’aggravation de la situation au Liban.

Réaffirmant leur soutien au Premier ministre libanais Fouad Siniora, les 25 ont invité "tous les acteurs libanais et régionaux à faire preuve de sens des responsabilités et à respecter pleinement les institutions démocratiques libanaises".
 
La Syrie en particulier "doit mettre fin à toutes les ingérences dans les affaires intérieures du Liban et participer activement à la stabilisation de ce pays et de la région".

"Il est nécessaire que la Syrie agisse pour être en position de développer des relations normales avec la communauté internationale, y compris l’UE" et qu’elle reconnaisse "le tribunal spécial pour le Liban et coopère avec lui", ont-ils insisté.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe