vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsBoycott général des élections de l’Assemblée des Experts à travers l’Iran

Boycott général des élections de l’Assemblée des Experts à travers l’Iran

Farce électorale de l’Assemblée des Experts – 3

CNRI – Des rapports reçus des bureaux de votes à Téhéran et en province indiquent que la population iranienne a massivement boycotté la farce électorale de l’Assemblée des Experts.

Dans la plupart des bureaux de vote de divers quartiers de la capitale, comme la mosquée Nezam-Mafi, la rue Kachani, la mosquée Imam Jafar-al-Sadeq, le première et la seconde place  Arya-Shahr, la mosquée Rassoul-e Akram, la rue Djamaran, la mosquée Imam Reza et beaucoup d’autres endroits, il y avait à peine une poignée d’électeurs.

Boycott général des élections de l’Assemblée des Experts à travers l’Iran

CNRI – Des rapports reçus des bureaux de votes à Téhéran et en province indiquent que la population iranienne a massivement boycotté la farce électorale de l’Assemblée des Experts.

Dans la plupart des bureaux de vote de divers quartiers de la capitale, comme la mosquée Nezam-Mafi, la rue Kachani, la mosquée Imam Jafar-al-Sadeq, le première et la seconde place  Arya-Shahr, la mosquée Rassoul-e Akram, la rue Djamaran, la mosquée Imam Reza et beaucoup d’autres endroits, il y avait à peine une poignée d’électeurs.

Des informations venant de diverses villes, comme Machad, Sabzevar, Roudbar, Doroud, Fereidoun-Kenar, Mahabad, Boroujerd, Qazvine, Chahr-e Ray et Karadj, indique que les bureaux de votes étaient vides jusqu’à midi. 

A Lowchan, dans le sud de Téhéran, le régime des mollahs a utilisé une nouvelle machine à effacer les timbres des cartes d’identification de ses propres agents qui avaient déjà voté, leur permettant de voter ailleurs également.  

Ce matin, près de 600 personnes ont protesté contre les élections sur la place Esteghlal et à la Mosquée Soltan, dans la ville de Mahabad dans le nord-ouest. Les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) ont tenté de les charger mais les manifestants ont résisté.
 
Des jeunes ont incendié des pneus et jeté des pierres pour se défendre contre les unités des FSE. Les gens scandaient : “Libérez tous les prisonniers politiques”.  Des manifestants ont été arrêtés et transférés vers des lieux inconnus.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 décembre 2006
  

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe