mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien coupe les communications des prisonniers politiques

Le régime iranien coupe les communications des prisonniers politiques

 CNRI – Le régime des mollahs a interdit aux prisonniers politiques incarcérés à la sinistre section 350 de la prison d'Evine d’avoir de contacts téléphoniques avec leurs familles. La mesure intervient dans le cadre des efforts de la dictature pour augmenter les pressions et les restrictions. Elle est généralement destinée à aggraver les conditions de détention déjà intolérables. La coupure des communications depuis la prison inquiète les familles.

Par ailleurs, les gardiens de prison ont diminué le nombre de cellules des prisonniers politiques, pour en donner une de la section 350 à des prisonniers de droit commun. En conséquence, les cellules sont surpeuplées, avec dans chaque cellule 30 à 36 prisonniers politiques où un tiers dorment à même le sol. Malgré la canicule de l'été, les cellules n'ont pas de ventilation appropriée.

Les gardiens ont également détruit une petite bibliothèque de la section que d’anciens prisonniers politiques et d’autres actuellement incarcérés comme Ali Saremi ont laborieusement essayé de mettre en place.
CNRI – Le régime des mollahs a interdit aux prisonniers politiques incarcérés à la sinistre section 350 de la prison d'Evine d’avoir de contacts téléphoniques avec leurs familles. La mesure intervient dans le cadre des efforts de la dictature pour augmenter les pressions et les restrictions. Elle est généralement destinée à aggraver les conditions de détention déjà intolérables. La coupure des communications depuis la prison inquiète les familles.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe