lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien pend trois prisonniers; un homme programmé pour être pendu...

Le régime iranien pend trois prisonniers; un homme programmé pour être pendu en public lundi

Le régime iranien pend trois prisonniers; un homme programmé pour être pendu en public lundi

CNRI – Le régime fondamentaliste iranien a pendu samedi trois prisonniers dans une prison au nord de l’Iran. Le régime est prêt à pendre un homme en public lundi. Dans une déclaration faite samedi, le pouvoir judiciaire du régime dans la Province de Gilan, au nord de l’Iran, a annoncé que trois prisonniers ont été pendus en présence des autorités judiciaires dans la Prison Centrale de Rasht. Ils ont été identifiés seulement par leurs initiales et leurs âges : F. B, 40; A. M, 32; et H. D, 31.

Un prisonnier non-identifié sera pendu en public dans la ville de Songhor, au nord de l’Iran, à la fin de la journée du lundi, ont rapporté les médias d’Etat.

L’exécution publique aura lieu sur l’ancien site des stocks pétroliers, à côté du terminal d’alimentation de la ville, a rapporté dimanche le site internet d’Etat Soheil-e Songhor.

Le régime des mollahs a pendu neuf autres personnes mercredi dans la ville de Karaj, au nord-ouest de Téhéran.

Le régime a pendu 18 prisonniers le weekend dernier, dont deux en public. Une femme comptait parmi ceux pendus le 17 juillet.

Le régime a pendu neuf prisonniers de façon collective le 13 juillet dans la prison de Gohardacht à Karaj.

Plus de 270 membres du Parlement Européen ont signé une déclaration conjointe sur l’Iran le mois dernier, appelant l’Union Européenne à « conditionner » ses relations avec Téhéran par une amélioration de la situation des droits de l’Homme.

Les membres du Parlement Européens qui étaient de tous les Etats membres de l’UE et de tous les groupes politiques, se sont avoués concernés par le nombre croissant des exécutions en Iran après l’accession au pouvoir d’Hassan Rohani trois ans plus tôt.

Amnesty International, dans son rapport annuel du 6 avril sur la peine capitale comptant pour la période de l’année 2015, a écrit: « L’Iran a mis au moins 977 personnes à mort en 2015, comparativement à au moins 743 l’année précédente. »

« L’Iran représente à lui seul 82 % de toutes les exécutions enregistrées » au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a déclaré le groupe des droits de l’Homme.

Il y a eu plus de 2500 exécutions au cours du mandat d’Hassan Rohani en tant que président. Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme en Iran a déclaré en Mars que le nombre d’exécutions en Iran en 2015 était plus élevé de ces 25 dernières années. Rohani a explicitement approuvé les exécutions comme des exemples de «commandements de Dieu» et «de lois du Parlement qui appartiennent au peuple.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe