mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe régime iranien ne se voit pas un inconditionnel de la conférence...

Le régime iranien ne se voit pas un inconditionnel de la conférence de Genève2

CNRI – Le régime iranien qui considère la conférence de Genève 2 sur la Syrie contre ses intérêts, ne tient pas à y participer.

Le 23 octobre, le général des pasdaran Ali Laridjani, président du parlement des mollahs, a fait savoir dans son discours que « la république islamique d’Iran n’est pas une inconditionnelle de la participation à cette conférence ».

On dit à Téhéran que pour les mollahs, il existe une forte probabilité que la conférence parvienne à un accord sur la mise à l’écart de Bachar Assad. Or ils y sont farouchement opposés.

Cité dans une dépêche de l’agence officielle Fars, Laridjani a déclaré : « sur la base de quelle logique les responsables américains se permettent de dire qu’un tel (Assad) ne doit pas participer aux prochaines élections syriennes ? C’est scandaleux ! La république islamique n’est pas une inconditionnelle de la participation à cette conférence. Ce genre de propagande n’a aucun effet sur la stratégie de la république islamique dans son soutien à Bachar Assad et au Hezbollah. »

Les Usa ont posé comme condition à la présence du régime iranien à Genève-2 qu’il accepte les décisions adoptées à Genève-1, et qui justement est la mise à l’écart de Bachar Assad et la tenue d’élections libres en Syrie.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe