lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe régime iranien exerce toujours son pouvoir en Irak

Le régime iranien exerce toujours son pouvoir en Irak

Le régime iranien exerce toujours son pouvoir en Irak

L’Irak devrait recevoir 30 milliards de dollars pour sa reconstruction. Pourtant, de nombreuses personnes se demandent pourquoi investir une telle somme dans un pays avec des milices armées et qui est rongé par la corruption.

Abdulrahman al-Rashed, l’ancien directeur général de la chaîne d’information Al-Arabiya, a écrit : « Qui voudrait investir dans un pays où des milices sont déployées et où la corruption y est endémique ? Le sectarisme y est présent et le gouvernement est en position de faiblesse. »

Les participants à la reconstruction sont la Turquie, les États-Unis, l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Qatar et l’Union européenne. Cependant, et ce qui est particulièrement révélateur, un pays reste absent : l’Iran.

Si quelqu’un est en majorité responsable de la destruction de l’Irak, c’est bien le régime iranien.

La destruction de l’Irak par l’Iran

L’Iran – le premier État soutien du terrorisme dans le monde – a démembré les institutions étatiques de l’Irak afin de prendre le contrôle et de remplacer l’armée par des groupes qui lui sont fidèles (les unités de mobilisation populaire). Ils sont liés à l’Iran de la même façon que l’est le Hezbollah libanais.

Le régime iranien soutient les groupes religieux irakiens aux dépens du gouvernement et a envoyé le général Qassem Soleimani pour diriger l’armée irakienne et poursuivre ses conflits.

Le régime iranien a ruiné l’Irak afin de financer ses campagnes militaires dévastatrices au Moyen-Orient et l’a utilisé comme un pont pour poursuivre ses activités terroristes en Syrie et au Liban. Il existe un danger réel quant à l’utilisation de cet argent par le régime iranien pour maintenir son règne de terreur.

M. Rashed a écrit : « Si les gardiens de la révolution n’étaient pas intervenus, les Irakiens seraient dans une bien meilleure situation sous le contrôle des institutions politiques de l’État et avec le soutien de la communauté internationale. L’Irak a bénéficié par le passé de sa production de pétrole, de ses ressources en eau et en main-d’œuvre pour construire un grand État. »

L’Irak a de nombreuses ressources – dont le pétrole – qu’il peut utiliser pour reconstruire le pays, mais l’Iran l’en a empêché. La vraie question est : comment ces 30 milliards de dollars pourraient-ils aider l’Irak à se reconstruire, si le corps des gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) a toujours le contrôle de la situation et qu’il utilisera cet argent au profit de l’Iran pour financer de nouvelles guerres à l’étranger ?

C’est pour cette raison que le régime iranien doit être chassé du pouvoir, pas seulement en Iran, mais également au Moyen-Orient et dans le monde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe