lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien envoie un nombre croissant de combattants au Yémen

Le régime iranien envoie un nombre croissant de combattants au Yémen

Le régime iranien envoie un nombre croissant de combattants au Yémen

Des combattants de la Force Qods iranienne et du Hezbollah libanais, totalisant un effectif de 5000 forces, ont été envoyés au Yémen au cours de ce mois, ont rapporté les services de renseignements américains, cité par le Washington Beacon.

Esmail Ghani, commandant-adjoint de la Force Qods a déclaré le 23 mai 2015 aux médias iraniens : « Ceux qui défendent le Yémen ont été formés sous le drapeau de la République islamique » et « les ennemis sont impuissants devant les combattants yéménites ». Ghani est un des responsables, pour la Force Qods, de la conduite de la guerre au Yémen.

Selon Shahin Gobadi, porte-parole du mouvement d’opposition iranien basé à Paris, les Moudjahidine du peuple d’Iran, c’est la Force Qods qui supervise la politique iranienne au Yémen. « Alors que la guerre s’intensifie, la présence de forces iraniennes est devenu plus difficile au Yémen. C’est pourquoi Téhéran favorise l’envoi dans ce pays des forces du Hezbollah libanais qui lui sont inféodées. Compte tenu des circonstances actuelles, ces arabophones ont une plus grande marge de manœuvre au Yémen. »

La Force Qods a mis en place un quartier général au Liban pour intervenir dans la guerre au Yémen avec la collaboration du Hezbollah. Un rapport classifié des pasdaran obtenu par la Résistance iranienne indique que : « Hassan Nasrollah est totalement derrière la guerre au Yémen et une grande partie du travail est suivie depuis le Liban. Il rencontre des commandants et les responsables Houthis au Liban (…) Hassan Nasrollah travaille avec les Houthis sous la supervision de Ghassem Soleimani. Ils ont leur siège dans le sud de Beyrouth et les commandants de la Force Qods suivent les affaires du Yémen via le Liban. ».

Une fois l’opération Tempête Décisive commencée et les routes d’assistance aux Houthis fermées, Téhéran a continué d’aider les Houthis dans les trois domaines suivants :

– La présence de certains commandants de la Force Qods sur le terrain qui ont pratiquement fait la planification et ont dirigé les Houthis ;

– La mise en place de systèmes de communication essentiels pour que les Houthis et les pasdarans au Yémen puissent établir un contact direct avec la Force Qods à Téhéran pour recevoir des directives ;

– L’envoi d’autres forces et de commandants du Hezbollah libanais pour aider Ansarollah. Depuis que l’entrée de pasdaran au Yémen s’est révélée plus difficile, le régime a dépêché des commandants du Hezbollah au Yémen par diverses voies. Certains sont retirés du front irakien et transférés au Yémen.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe