mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien envoi des armes au Yémen qu’il ne peut plus...

Le régime iranien envoi des armes au Yémen qu’il ne peut plus nier

Yemen_Iran

Conflict Armament Research, une organisation de recherche qui enquête sur les fournisseurs d’armes, de munitions et de matériel militaire dans les zones de conflit, a dressé un rapport concernant l’utilisation des bombes au Yémen qui portent la marque du régime iranien.

Ce groupe de surveillance travaille avec les gouvernements pour enquêter sur la provenance des armes dans les zones de guerre et chez les groupes d’insurgés et de terroristes. Il a déclaré que les bombes créées pour ressembler à des rocs aux bords des routes utilisées au Yémen sont similaires à celles utilisées à Bahreïn et en Irak par le Hezbollah. Le groupe a indiqué que le régime iranien avait au moins une influence sur le processus de fabrication de ces bombes.

Les Nations Unies et l’Occident accusent le régime iranien de fournir des armes aux rebelles houthis au Yémen, dont des missiles balistiques. Les houthis tiennent la capitale yéménite depuis trois ans et demix. Il y a quelques jours, des tirs de missiles des houthistes ont tué une personne et blessé plusieurs autres dans la capitale de l’Arabie Saoudite.

La guerre au Yémen, qui a débuté comme une guerre civile, est désormais une guerre régionale entre groupes rivaux.

En ce qui concerne les bombes sur la route, le président des opérations régionales de Conflict Armament Research, Tim Michetti, a déclaré que l’Iran ne pouvait plus nier son implication dans l’envoi d’armes au Yémen. Il a déclaré que plusieurs composantes de bombes avaient été tracées jusqu’à des distributeurs iraniens, ainsi, son « déni plausible » n’est plus du tout plausible.

Une bombe destinée aux routes et qui ressemble à un roc a été examinée en janvier après qu’elle a été trouvée à environ 240 km de la capitale yéménite, Sanaa. La bombe a été recouverte de fibre de verre et remplie de matière explosive. Elle a été armée à distance et est déclenchée par un rayon infra rouge. Certaines de ces bombes créent « des projectiles formés par l’explosion » qui sont capables de pénétrer les véhicules blindés. Ces types de bombes ont été utilisés contre les troupes américaines pendant l’invasion de l’Irak en 2003.

Le rapport du Conflict Armament Research a souligné que des experts indépendants ont également pris part à l’examen des explosifs et ils ont conclu que « le fabriquant de la bombe avait un certain niveau de connaissance dans la fabrication d’engins qui ressemblent, et qui fonctionnent de manière similaire (des bombes qui formes des projectiles en explosant) à ce qui a été établit comme appartenant à l’Iran et au Hezbollah. »

La 5e flotte de la marine des États-Unis a également rapporté que par le passé, l’Iran avait envoyé des armes au Yémen. Elle a souligné qu’en l’espace d’un mois, elle avait arrêté trois bateaux qui transportaient des milliers de tanks antimissiles, des mitrailleuses, des Kalachnikovs, des fusils de précision et des lance-grenades. Plusieurs de ces armes portaient la marque de fabrique iranienne.

Malgré ces preuves, le régime iranien nie toujours toute implication.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe