dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire - Le régime iranien doit être placé devant ses responsabilités

Nucléaire – Le régime iranien doit être placé devant ses responsabilités

Bien que l’administration des États-Unis insiste sur le fait que l’accord nucléaire récent avec l’Iran n’est pas basé sur la confiance mais sur les contrôles, le guide suprême du régime Ali Khamenei et ses acolytes ont déjà refusé les inspections de sites militaires, un élément essentiel du système d’inspections envisagé dans l’accord global à long terme avec Téhéran, a écrit lundi Majid Sadeghpour, directeur politique de l’Organisation de la Communauté Irano-Américaine (OIAC-US), dans le journal The Hill.

« Les interlocuteurs de Téhéran ont apparemment fait une série de concessions inutiles dans le cadre de l’accord. Ainsi, le régime a bien senti qu’il pouvait obtenir encore plus de compromis s’il insistait suffisamment », a-t-il écrit.

« En l’absence de tout soutien populaire significatif, et face à une opposition organisée efficace, c’est une question vitale pour les mollahs de refuser d’abandonner leur programme nucléaire. »

Khamenei a finalement capitulé en acceptant l’accord nucléaire, pas sous la pression des soit disant modérés du régime, mais à cause de sa crainte d’une population au bord du soulèvement. « En 2009, son régime a failli être renversé après de grands soulèvements d’ampleur nationale. Son régime ne veut pas, ni ne peut résister à une répétition de ce scénario, étant donné les sanctions accablantes et une terrible gestion économique. »

« La tactique du gentil flic / méchant flic employée par le régime a été orchestrée pour dissimuler son besoin désespéré d’un accord. Cette chorégraphie hypocrite a aussi pour but de convaincre l’Occident de laisser le régime préserver son infrastructure nucléaire en lui demandant un minimum de concessions et d’engagements. »

« La communauté internationale doit battre les mollahs à leur propre jeu et frapper là où ils sont le plus vulnérables : la dissidence au sein de la population iranienne. La guerre n’est pas l’alternative à l’accord nucléaire, comme certains l’ont suggéré. Le peuple iranien est prêt et capable d’amener un changement de régime. Il y a une troisième option : donner les moyens au peuple iranien pour s’assurer d’un Iran non-nucléaire grâce à l’établissement d’un gouvernement laïc qui respecte les droits humains et rejette les armes nucléaires. »

« Avant que le régime ne puisse accéder aux milliards de dollars d’avoirs dégelés, les États-Unis et l’Europe doivent engager la responsabilité du régime pour les violations de droits commises sans vergogne et pour le terrorisme international. C’est la seule véritable voie stratégique pour freiner la quête de Téhéran vers la bombe nucléaire », a-t-il ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe