samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe régime contourne les sanctions et transfert de grandes quantités de dollars en Iran...

Le régime contourne les sanctions et transfert de grandes quantités de dollars en Iran via l’Irak

CNRI – A la suite des communiqués les 8 et 18 février de Khamenei qui a rendu les conditions d’un accord avec les P5 + 1 encore plus difficiles, le régime iranien a envoyé son Vice-président et son ministre des Affaires étrangères séparément en Irak pour faciliter davantage le contournement des sanctions en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et pour accroître les exportations et importations non autorisées et les transferts illégaux d’argent depuis l’Irak.

 Khamenei a déclaré le 18 février : « Je pense que même si nous acceptons sur la question nucléaire ce qu’ils nous dictent, ils ne lèveront pas les sanctions parce qu’ils sont opposés à la révolution en soi. » Ce qui l’inquiète c’est qu’en abandonnant le projet d’armes nucléaires, il mette en danger sa position de guide suprême et que la totalité du régime soit au bord du renversement. C’est pourquoi il cherche à esquiver la signature d’un accord le plus longtemps possible.

Lors de la visite de Jahangiry, vice-président du régime iranien en Irak, à la fin février, le ministre de l’Economie et des Finances des mollahs a indiqué que « le volume du commerce entre les deux pays va passer de 12 milliards $ à 20 milliards $ », avant d’ajouter que « le ministre de l’Economie irakien a promis qu’afin d’accroitre le niveau des échanges économiques, des limitations seront levées. » (Agence officielle IRNA, 17 février). Le Vice-ministre de l’Industrie, des Mines et du Commerce du régime a déclaré quant à lui que « nous devons augmenter le volume du commerce à 25 milliards $ par an. » (Agence officielle Mehr, 19 février). Or, beaucoup de marchandises non autorisées achetées via l’Irak ne sont pas prises en compte dans ces chiffres.

Par la suite, Zarif, le ministre des Affaires étrangères des mollahs, s’est rendu directement en Irak après les négociations de Genève la semaine dernière. Un des points les plus importants pour lui dans ce voyage a été l’augmentation de la quantité de dollars transférée en Iran via l’Irak. Jusqu’à présent, la compagnie aérienne Mahan des gardiens de la révolution transférait en Iran les cargaisons de dollars depuis les aéroports de Soleimaniyeh et de Bagdad. Lors de sa visite, Zarif a discuté de l’augmentation de cette quantité envoyée par ces deux aéroports et d’autres aéroports irakiens.

De son côté, le chef de l’organisation nationale des normes iraniennes a fait savoir que « selon le protocole d’accord conclu entre les deux pays, l’inspection et le contrôle des marchandises iraniennes à la frontière irakienne vont être levés, les inspections se feront à l’origine et seront acceptées par la partie irakienne » (IRNA du 24 février), ce qui laissera les mains encore plus libres au régime pour faire passer des marchandises illégales, notamment des armes.

La Résistance iranienne appelle le Conseil de sécurité de l’ONU et la commission chargée de surveiller les sanctions du Conseil de sécurité, ainsi que le gouvernement américain et l’Union européenne, vu la longueur de la frontière irano-irakienne et l’omniprésence de la Force terroriste Qods en Irak, de ne pas laisser le régime des mollahs violer en Irak les sanctions imposées pour son projet d’armes nucléaire, son terrorisme et ses violations des droits humains. Cela encouragera ce régime à poursuivre sa politique, spécialement dans le domaine nucléaire.

Communiqué du Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1 mars 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe