mercredi, novembre 30, 2022
AccueilMultimédia-oldMultimédia : Présidente élueMaryam Radjavi salue les manifestations d’enseignants en Iran

Maryam Radjavi salue les manifestations d’enseignants en Iran

– Elle appelle les élèves et la jeunesse à la solidarité

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, salue les enseignants épris de liberté qui manifestent aujourd’hui pour leurs droits contre les mesures répressives et criminelles du régime des mollahs, et qui se sont rassemblés dans divers points du pays. Elle appelle l’ensemble de la population, en particulier les élèves et leurs parents, ainsi que la jeunesse du pays à leur montrer leur solidarité.

 Alors que le régime des mollahs, a déclaré Maryam Radjavi, dépense la plus grande partie de la richesse du pays dans la répression et l’exportation du terrorisme, le massacre des populations en Syrie, en Irak, au Yémen et au Liban, dans le gouffre du projet nucléaire qui est contraire aux intérêts nationaux, ou qu’il grossit les comptes bancaires de ses dirigeants et de leur famille, les enseignants honorables du pays qui jouent un rôle majeur dans l’édification de l’avenir, sont pris à la gorge par la misère et connaissent les pires difficultés pour subvenir à leurs besoins.

Les protestations des enseignants qui ont cours depuis quelques temps à travers l’Iran, se sont aujourd’hui développés à Téhéran et dans de nombreuses provinces, comme au Khorassan Razavi, Fars, Kurdistan, Khouzistan, Ghazvine, Ardebil, Lorestan, Hormozgan, Yazd, Kermanchah, Alborz, Markazi, Bouchehr, Zandjan, etc. Les protestataires scandaient « le couteau est planté jusqu’à l’os – jusqu’où la discrimination et l’injustice ? », « les enseignant n’ont pas de pain, pas de logement, mais des dettes », « le respect de l’enseignant est piétiné par l’inflation et la cherté des prix », « Nous pleurons de misère et souffrons des discriminations ».

Tandis que le budget du corps des pasdaran ne cesse d’enfler, des millions d’enfants sont privés de scolarité et le budget minimum pour assurer les locaux nécessaires aux établissements scolaires, n’est pas alloué. En 2014, le budget officiel des organes militaires, répressifs et d’exportation du terrorisme, était le triple de celui de l’éducation nationale avec environ un million d’enseignants et 13 millions d’élèves. Or le véritable budget de ces organes est bien plus élevé et engouffre des milliards de dollars en dehors du budget officiel par le biais du bureau de Khamenei et des moyens économiques colossaux dont disposent les pasdaran et le ministère du Renseignement, sans le moindre contrôle.

S’adressant au corps enseignant et aux élèves dans tout le pays, Mme Radjavi a déclaré : Le fascisme religieux n’a apporté que la mort et la destruction au peuple iranien. Tant que ce régime restera au pouvoir, ni la situation des travailleurs, des enseignants et des élèves, ni l’éducation ne vont s’améliorer, tout comme la torture et les exécutions ne réduiront pas. Seul le renversement de ce régime inhumain et l’instauration de la démocratie et de la souveraineté populaire pourront mettre fin à cette grande catastrophe qui sévit depuis 35 ans dans notre pays et dans toute la région.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1 mars 2015

A l’appel de l’association des enseignants iraniens, des milliers d’enseignants se sont rassemblés pour protester à travers le pays

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe