samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe projet de Bouchehr non rentable pour la Russie (responsable russe)

Le projet de Bouchehr non rentable pour la Russie (responsable russe)

Agence France Presse – Le projet de première centrale nucléaire iranienne à Bouchehr (sud) n’est plus rentable pour la Russie, en raison de problèmes de paiements côté iranien, a déclaré vendredi un responsable de l’agence atomique russe Rosatom cité par les agences de presse.

La société russe Atomstroïexport chargée du projet a de son côté annoncé l’annulation de la visite de son président à Téhéran prévue fin mai, selon l’agence Ria Novosti.

"Le projet (de Bouchehr) est déjà plutôt déficitaire pour nous", a déclaré un responsable de Rosatom, sous couvert de l’anonymat, cité par Ria Novosti.

"Nous avons la triste impression qu’ils (les Iraniens) ont perdu tout intérêt pour ce projet. A notre avis la partie iranienne fait semblant de le financer", a-t-il également déclaré, rapportent les agences Interfax, Ria Novosti et Itar-Tass.

"La partie russe a adressé à Téhéran un nombre de questions sur les problèmes de la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr et après avoir obtenu des réponses, nous allons prendre une décision sur le lieu et la date des négociations bilatérales sur la centrale de Bouchehr", a affirmé la porte-parole d’Atomstroïexport, Irina Essipova, citée par Ria Novosti.

Le président d’Atomstroïexport, Sergueï Chmatko, a affirmé jeudi, cité par l’agence Ria Novosti, que sa société avait "réussi à développer la vitesse des travaux sur le terrain de construction de la centrale", mais qu’il "restait un nombre de questions liées au financement de la construction".

L’achèvement de la centrale de Bouchehr et la livraison du combustible nucléaire par la Russie, prévus pour cette année, ont été retardés. Moscou accuse l’Iran de ne pas verser les sommes prévues par un accord de septembre 2006.

La Russie a conclu avec l’Iran un accord sur la construction de la centrale de Bouchehr en 1995, mais le projet a pris du retard, notamment sous la pression de Washington qui soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l’arme nucléaire.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe