vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe programme de missiles balistiques illicite des pasdaran en Iran

Le programme de missiles balistiques illicite des pasdaran en Iran

L’Iran est au centre de nombreuses discussions de la communauté internationale concernant son programme balistiques, alors que l’armée des pasdaran a réussi à élargir son arsenal de missiles, ce qui en fait l’un des plus grands et des plus diversifiés du Moyen-Orient.

Le programme de missiles du pays a pris le dessus dans les années 80, lorsque les Gardiens de la révolution ont mis sur pied leurs unités de production balistique.

C’est le général Hassan Tehrani-Moghaddam qui a élaboré le programme de missiles et l’a placé au premier rang des priorités militaires des mollahs. La recherche et le développement ont pris le devant de la scène et les techniciens ont été en mesure de transformer la technologie du Scud.

Même après la mort de Tehrani-Moghaddam (survenue lors d’une explosion dans des installations de recherche), le programme de missiles a continué à progresser, quoique discrètement. De nouveaux missiles, différents de ceux sur lesquels le régime travaillait auparavant, ont été mis au point, notamment des missiles à capacité nucléaire.

Le programme de missiles du régime en Iran préoccupe la communauté internationale depuis des années, mais c’est une question que de nombreux dirigeants ont occultée. L’ancien président américain Barack Obama a décidé de laisser cette question en suspens dans le contexte des négociations sur l’accord nucléaire. En outre, la résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations Unies a été rendue ambiguë, déclarant simplement que « l’Iran est appelé à ne pas entreprendre d’activités liées aux missiles balistiques conçus pour transporter des armes nucléaires » – un flou que les mollahs ont exploité autant qu’ils le pouvaient.

L’année dernière, le régime islamiste a effectué plusieurs tests. Le Conseil de sécurité de l’ONU a conclu que Téhéran avait violé la résolution 2231 parce que les missiles étaient capables de transporter une ogive nucléaire. Téhéran a également fait grand cas de ses nouveaux missiles à courte portée.

Pas plus tard que le mois passé, les autorités ont annoncé que le missile de croisière Hoveizeh avait été testé avec succès. Les responsables du régime ont également déclaré qu’ils continueront d’effectuer des tests à un rythme de plus de 50 par année.

Comme on pouvait s’y attendre, Téhéran prétend que son programme de missiles balistiques n’existe qu’à des fins de défense, mais en fait, cela montre simplement qu’il est déterminé à poursuivre son programme d’armes nucléaires et travaille en secret sur ses activités illicites et déstabilisatrices pour la région.

 

Lire aussi: 

Le chef de l’Agence iranienne de l’énergie nucléaire se vante d’avoir dissimulé la vérité dans les négociations nucléaires sur ordre de Khamenei

Jean-Yves Le Drian menace l’Iran de sanctions pour ses missiles

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe