vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe parlement allemand (Bundestag) adopte une résolution sur les violations des droits...

Le parlement allemand (Bundestag) adopte une résolution sur les violations des droits de l’homme en Iran

CNRI – Les députés  allemands  à Berlin ont exprimé de sérieuses préoccupations concernant les violations et la détérioration catastrophique des droits humains en Iran, selon la Deutsche Welle du 2 décembre. Le Bundestag s’est également dit inquiet du sort de deux journalistes allemands détenus dans la ville iranienne de Tabriz.

Lors d’un débat parlementaire le 2 décembre, les députés ont parlé du cas de Sakineh Ashtiani, condamnée à la lapidation par les mollahs, disant qu’elle vivait constamment sous pression et dans la crainte.

La condamnation à la lapidation de Mme Ashtiani a provoqué l’indignation internationale, avec de nombreuses manifestations dans le monde condamnant le régime iranien pour ses peines cruelles.

Suite au tollé international, les dirigeants des mollahs ont reculé un temps, disant que l’affaire était encore sous examen. Selon les députés allemands, ce recul signale que le régime iranien est  vulnérable aux pressions de la communauté internationale.

Pourtant, les parlementaires ont déclaré possible que le régime exécute Mme Ashtiani, ce qui serait manifestement contraire aux normes internationales relatives aux droits.

Les députés  se sont aussi penchés sur le cas de deux journalistes allemands arrêtés à Tabriz. Ils se seraient rendus en Iran pour y interviewer le fils de Sakineh Ashtiani, mais ont été arrêtés par des agents des services de renseignement. Leur sort reste inconnu, malgré les protestations officielles du ministère allemand des Affaires étrangères.

Dans sa déclaration, le Bundestag appelle le régime des mollahs à mettre fin aux violations des droits humains en Iran.

Selon la Deutsche Welle, les députés ont rappelé le soulèvement post-électoral de 2009, au cours duquel de vastes protestations populaires ont  été brutalement réprimées. Ils ont condamnés la cruauté et la violence dont a fait preuve le régime contre les opposants politiques, notamment  des milliers d’arrestations et la torture dans les prisons.

Un député a dit que les tribunaux des mollahs obtenait systématiquement de faux aveux des victimes grâce à la pression et à la force.

Les députés ont soutenu la décision du gouvernement fédéral d’offrir l’asile politique aux opposants iraniens contraints de fuir leur pays par crainte d’être persécutés.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe