vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLe mécontentement populaire est la plus grande menace pour le régime en...

Le mécontentement populaire est la plus grande menace pour le régime en Iran – Un ancien député

Le mécontentement populaire est la plus grande menace pour le régime en Iran – Un ancien député

CNRI – Selon Tasnim (une agence de presse, liée au groupe terroriste de Ghods), Mehrdad Bazrpash (un ancien membre de la présidence du parlement du régime des mollahs) a déclaré : « Le problème principal de la République islamique d’Iran n’est pas les États-Unis, le Daech ou certains pays occidentaux, mais c’est autre chose. Le principal danger qui menace la République islamique d’Iran est que 38 ans après la Révolution, les Iraniens estiment que le régime n’est pas capable de résoudre correctement leurs problèmes.»

Il a ajouté : « Si nous ne répondons pas rapidement à leurs problèmes, les gens n’attendront plus notre réponse. »

Concernant les élections présidentielles de 2017, Bazrpash a déclaré : « La partie adverse a réussi à propager cette idée que les problèmes du pays en 2013 étaient dus à l’insistance du gouvernement à poursuivre le programme nucléaire. Elle disait que le programme nucléaire était à la principale cause des sanctions et des problèmes économiques du pays et que par conséquent, il faudrait élire des gens qui seraient de bons négociateurs. »

Bazrpash a par ailleurs évoqué la situation dans les services douanières du pays et a dit : « Chaque année, entre 65.000 à 70.000 milliards de tomans de marchandises de contrebande sont importés en Iran, en passant par les services douaniers du pays. Combien de fois doit-on changer de gouvernement et de parlement pour que ce problème de contrebande soit réglé ? L’importation massive des marchandises de contrebande est la principale cause du chômage massif des jeunes en Iran. »

« Le montant total des dépenses publiques est 300.000 milliards de tomans par an, tandis que le montant des prêts bancaires a été 500.000 milliards de tomans. Ce chiffre est beaucoup plus élevé que le budget de l’Etat », a déclaré cet ancien membre du parlement du régime iranien.

Bazrpash a souligné : « L’actuelle récession – qui est sans précédent depuis 50 ans – n’est pas apparue du jour au lendemain. Certains experts estiment que 300.000 milliards de tomans sont nécessaires pour ramener l’économie du pays au même niveau qu’il a deux ans. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe