vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieL’Iran n’est pas dans une bonne situation pour attirer des investissements étrangers...

L’Iran n’est pas dans une bonne situation pour attirer des investissements étrangers – média iranien

L’Iran n’est pas dans une bonne situation pour attirer des investissements étrangers – média iranien

CNRI – Les journaux de la faction d’Hassan Rohani datés du 3 avril 2017 ont décrit les actions du « Corps des gardiens de la Révolution » (pasdaran) comme source de corruption, de contrebande et de destruction de l’économie iranienne.

Le journal Jomhouri a écrit sur ce sujet : « Pour lutter contre la contrebande, nous devons empêcher les actions des autorités qui contournent les services de l’Etat et qui utilisent les aéroports du pays pour importer tout ce qu’ils veulent. »

Le journal a ajouté : « Dans notre pays, les gouvernements successifs n’arrivent pas à démanteler les réseaux de contrebande, parce que certains hommes d’affaires puissants peuvent importer tout ce qu’ils veulent, sans avoir obtenu les autorisations nécessaires, sans payer des droits de douane et sans que leurs actions soient contrôlées ou surveillées à l’une des étapes de la chaîne d’approvisionnement, de transport et de vente des marchandises de contrebande. Des compagnies géantes qui sont aussi puissantes que des Etats et parfois même plus puissantes que des Etat ne paient aucun impôt ou taxe. »

Le journal Arman (lié à la faction de Rohani) a écrit : « La récession et le chômage sont en tête des thèmes évoqués par des adversaires. La réalité est que le gouvernement de Rohani n’a pas eu de résultats tangibles sur le plan économique. Au lieu de répondre aux attaques des adversaires, le président doit expliquer que sur le plan macroéconomique, certaines choses ne sont pas contrôlées par le gouvernement, mais par des institutions et entités non-étatiques. Ces institutions et entités ne rendent de compte ni au gouvernement, ni au parlement et elles ne payent pas de taxe. Lorsque Monsieur Rohani est critiqué sur son bilan dans le domaine de récession et de chômage, il doit aborder les problèmes de l’Iran sur le plan macroéconomique. »

Ce journal a ajouté : « Rohani doit dire aux gens que garantir les investissements n’est pas du ressort du gouvernement et qu’à l’heure actuelle, l’Iran n’est pas dans une bonne situation pour attirer des investissements étrangers. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe