mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL’opposition syrienne à Genève : le régime iranien est une force d'invasion...

L’opposition syrienne à Genève : le régime iranien est une force d’invasion et un ennemi

L’opposition syrienne à Genève : le régime iranien est une force d'invasion et un ennemi

CNRI – Dénonçant les interventions du régime iranien en Syrie lors de son entretien avec la chaîne de la Résistance iranienne, l’opposant syrien Issam Al-Reis, membre de la délégation de l’opposition syrienne à Genève et porte-parole de l’armée syrienne libre, a mis l’accent sur la solidarité de la révolution syrienne avec la Résistance iranienne.

« Nous considérons le régime des mollahs comme une force d’invasion et un ennemi », a déclaré Issam Al-Reis, affirmant que « les Iraniens sont différents du régime qui les gouverne. Ils sont confrontés à la même dictature que celle à laquelle nous sommes confrontés en Syrie. Nous espérons que leur lutte pour la liberté réussira afin qu’ils puissent se débarrasser de ce régime inhumain. »

Soulignant les efforts du régime des mollahs pour saboter l’atteinte d’une solution politique en Syrie, Al-Reis a déclaré : « Je pense que le régime des mollahs ne croit pas en une solution politique. Le régime des mollahs est en quête d’une solution militaire, car c’est la seule façon d’assurer ses intérêts en Syrie et de continuer à occuper le pays. Mais nous nous sommes engagés dans l’accord d’Astana pour trouver une solution politique. Nous appelons au cessez-le-feu, car il n’y aura aucune avancée politique sans un cessez-le-feu. Nous croyons que la Russie devrait exercer une véritable pression sur Assad et les milices soutenues par le régime des mollahs. »

Dans son interview, Issam Al Reis a également envoyé un message au peuple iranien, en déclarant : « mon message est que nous aimons nous battre pour la liberté. Nous continuons à nous battre, car il est très important de se débarrasser de cette dictature. Un régime auquel nous sommes opposés depuis 60 ans. Je pense que les iraniens sont opposés à la même dictature que nous. Mon message pour vous est de lutter pour votre liberté, car la valeur de la liberté va au-delà de l’imagination. Avoir un sentiment de liberté et sortir de toutes ces années de dictature vous offrira la possibilité de libérer votre pays. Vous avez un beau pays et une belle culture, ainsi qu’un patrimoine bien connu qui mérite un pays libre et démocratique. »