mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe conseil religieux irakien: Le régime iranien est derrière les combats interconfessionnels...

Le conseil religieux irakien: Le régime iranien est derrière les combats interconfessionnels en Irak

CNRI – Le vice-président du Conseil religieux irakien, Ayach Alkabissi, considère le régime iranien comme la menace principale en Irak. « Dans le cadre de la résistance, nous déclarons que le régime iranien a des visées dangereuses sur l’unité, la richesse et le destin de notre pays. »

Il a déclaré à la télévision irakienne le 1 septembre qu’ « il n’y a pas d’Al-Qaida en Irak. Quoi qu’il existe, cela a un lien avec le vaste complot mené par le régime iranien. La menace que les gens ressentent dans les mosquées, les rues, les marchés et chez eux, particulièrement dans les secteurs sunnites n’a aucun rapport avec Al-Qaida, mais avec les conspirations du régime iranien. »

Alkabissi a ajouté que « l’avocat iranien qui a été enlevé plus tôt a été libéré par Al-Qaida. Tous nos frères dans la résistance le savent. Cela prouve qu’Al-Qaida en Irak ne travaille pas pour un programme islamique mais qu’il travaille clairement pour le régime iranien et qu’il est devenu un bras fort de ce régime. »  

Il a rappelé que « nous avons d’abord pensé qu’il était légitime de résister contre les occupants. Nous avons alors été confrontés à des défis que nous ne pouvions pas traiter et à des questions auxquelles nous ne pouvions pas répondre. La situation devenait compliquée. Nous n’avions pas de plans pour résister aux agents du régime iranien et à leur tentative de contrôler Bagdad. Nous n’avions aucun plan pour résister aux organisations intégristes qui tuaient la population innocente. Actuellement, nous sommes à une jonction où nous croyons que la stratégie dangereuse du régime iranien a des visées sur l’unité, la richesse et le destin de l’Irak. Nous devons nous assurer que notre peuple et les peuples des pays arabes voisins sont conscients de cette menace. La menace n’est pas moins dangereuse que celle des occupants. Nous devons révéler à l’opinion publique les activités du soi-disant gouvernement islamique d’Irak pour diviser le peuple entre ceux qui le soutiennent et ceux qui ne le soutiennent pas et qui méritent d’être tués.”

Alkabissi a noté que les différences confessionnelles entre des sunnites et des shi’ites étaient le résultat de l’ingérence du régime iranien en Irak. “Il n’y a ajamais eu en Irak de conflit confessionnel entre des sunnites et des chi’ites à part ceux que le régime iranien a causés.”