lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe Comité canadien pour l'Iran : Arrêter le blocus de la base...

Le Comité canadien pour l’Iran : Arrêter le blocus de la base d’Achraf et les mesures répressives

Les Amis canadiens d'un Iran démocratiqueLes Amis canadiens d’un Iran démocratique – «Les mises en scène médiatiques arrangées ne peuvent pas cacher le fait que les résidents d’Achraf sont privés de leurs droits fondamentaux depuis 14 mois en raison du sévère blocus inhumain du camp. »

« Nous appelons les États-Unis, l’Union européenne, le Secrétaire général des Nations Unies et le gouvernement canadien à intervenir immédiatement pour mettre fin au blocus d’Achraf et tenir Al-Maliki, responsable de la privation de nourriture, de médicaments et des besoins humanitaires de la population du camp. »

Communiqué de presse – 19 février 2010

Arrêter le blocus de la base Achraf et les mesures répressives contre ses habitants

Les Amis canadiens d’un Iran démocratique ont appris qu’un groupe prétendant être parents de résidents d’Achraf et des agents du ministère iranien du Renseignement, a été amené devant le camp d’Achraf pour exercer des pressions psychologiques sur les habitants. Le gouvernement al-Maliki qui a violemment attaqué les résidents sans défense d’Achraf en juillet 2009 en faisant 11 morts et 500 blessés, agit une fois de plus sur les ordres de ses homologues iraniens pour détourner l’attention qu’il faut porter aux élections en Irak et au soulèvement populaire en Iran.

La machine de propagande du régime iranien vise clairement les résidents d’Achraf qui sont sous un blocus inhumain depuis 14 mois. L’objectif semble vouloir préparer le terrain à une autre attaque violente et au transfert forcé des résidents, ce qui constitue un crime contre l’humanité.

Mardi 16 février, le comité irakien chargé de la répression d’Achraf et les agents du ministère iranien du Renseignement ont amené des journalistes principalement affiliés aux médias du régime iranien pour leur dire que ce sont les dirigeants du camp qui refusent aux parents de voir leurs proches.

En fait, les Amis canadiens d’un Iran démocratique et le Comité international de juristes pour la défense d’Achraf ont à plusieurs reprises demandé au gouvernement irakien de permettre aux membres des familles, aux avocats, aux journalistes, aux parlementaires et aux organisations de défense des droits humains de visiter librement Achraf. Cette demande avec notamment une demande de visa de nos membres pour se rendre à Achraf, ont été rejetées.

Les mises en scène médiatiques arrangées ne peuvent pas cacher le fait que les résidents d’Achraf sont privés de leurs droits fondamentaux depuis 14 mois en raison du sévère blocus inhumain du camp.

Nous appelons les États-Unis, l’Union européenne, le Secrétaire des Nations Unies et le gouvernement canadien à intervenir immédiatement pour mettre fin au blocus d’Achraf et tenir Al-Maliki responsable de la privation de nourriture, de médicaments et de besoins humanitaires de la population du camp.

Nous appelons à un accès sans entrave du camp par les membres des familles, les avocats, les parlementaires et les organisations des droits humains pour évaluer la situation sans les pressions du régime iranien et empêcher toute nouvelle attaque contre le camp.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe