jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe CNRI révèle de nouveaux détails sur le programme d'armes nucléaires du...

Le CNRI révèle de nouveaux détails sur le programme d’armes nucléaires du régime iranien

Iran opposition nuclearCNRI – La représentation du Conseil national de la Résistance iranienne  a Washington a dévoilé vendredi  des informations sur les activités liées aux armes nucléaires illicites du régime iranien. Selon ces informations, le régime iranien a construit des chambres d’explosion pour être utilisées en particulier pour l’impact explosif élevé dans le cadre de son programme d’armes nucléaires et la collaboration d’experts étrangers dans la construction de deux chambres.

Les révélations du CNRI coïncident  avec un rapport vendredi de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), déclarant que le régime iranien a refusé de coopérer avec l’AIEA pour clarifier deux mesures concrètes exceptionnelles dans son programme nucléaire.
Le bureau du CNRI  aux États-Unis a révélé l’identité des fonctionnaires, des organisations, du personnel et des conseillers étrangers qui ont été impliqués dans le projet.

Selon les informations obtenues par le réseau de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK) à l’intérieur du pays, les chambres ont été construits par une société affiliée au Corps des Gardiens de la Révolution (CGR) du régime iranien dans le cadre d’un projet hautement classifié.

Le rapport du CNRI affirme que les experts ukrainiens qui étaient à Téhéran à l’époque ont collaboré étroitement avec le régime dans le domaine des impacts explosifs.
Une chambre explosif a été installée et utilisé au complexe militaire de Parchin dans le cadre d’un projet qui a commencé sous la supervision de l’Organisation de la Recherche et de l’innovation de la Défense, ou SPND.

Le général Mohsen Fakhrizadeh Mahabadi, homme clé du programme d’armes nucléaires du régime iranien, a dirigé le projet. Toutefois, le principal responsable de la conception et de l’installation des chambres explosives est un officiel des gardiens de la révolution nommé Saeed Borji.

Saeed Borji, est un expert en explosifs et un ancien fonctionnaire au “Centre de recherches et de technologies en explosifs et explosions ” connu sous son acronyme persan METFAZ qui  constitue une des sous-divisions du SPND. Il est un proche de Mohsen Fakhrizadeh.
Deux ressortissants ukrainiens ont travaillé en étroite collaboration avec Borji dans la conception et l’installation de la chambre d’explosion qui a été construit par la société affiliée au CGR, Azarab Industries.