vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireLa menace nucléaire de l'Iran reste "un problème très grave", selon Londres

La menace nucléaire de l’Iran reste « un problème très grave », selon Londres

Agence France Presse – Le gouvernement britannique estime que le risque que l’Iran se dote de l’arme nucléaire restait un "problème très grave", a indiqué mardi un porte-parole de Downing street, alors que selon un rapport américain l’Iran aurait arrêté son programme d’armes nucléaires en 2003.

"Nous devons examiner ce rapport en détail", a indiqué le porte-parole du Premier ministre britannique Gordon Brown à l’issue d’une réunion mardi matin du Cabinet (principaux ministres).

"Mais d’une manière générale, le gouvernement pense que le rapport confirme que nous avons eu raison de nous inquiéter que l’Iran cherche à développer des armes nucléaires", a-t-il ajouté.

Ce rapport "montre que l’intention est là et que le risque que l’Iran se dote de l’arme nucléaire reste un problème très grave", a-t-il poursuivi, soulignant que le document "montre également que le programme de sanctions (des Nations Unies) et la pression internationale ont un effet".

Le renseignement américain a affirmé lundi que l’Iran aurait arrêté ses plans d’armes nucléaires en 2003 et semblait moins déterminé à fabriquer des bombes atomiques que l’administration Bush ne le proclame depuis des mois.
Le rapport a souligné en contrepartie que l’Iran entendait apparemment se réserver l’option de l’arme nucléaire, et pourrait être capable entre 2010 et 2015 de produire assez d’uranium hautement enrichi à cette fin.

"Nous allons continuer à discuter du sujet avec nos principaux alliés internationaux et nous allons demander de nouvelles discussions aux Nations unies dans les prochaines semaines", a poursuivi le porte-parole, précisant que le gouvernement britannique était en "contact étroit" avec l’administration américaine à ce propos.

"Le véritable problème de ces derniers mois a été celui entourant le programme civil d’enrichissement d’uranium et le potentiel que cela représente d’une utilisation de la même technologie pour fabriquer de l’uranium à des fins d’armement", a rappelé le porte-parole.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe