dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLa drogue, une calamité sociale en Iran

La drogue, une calamité sociale en Iran

CNRI – L’entrée en contrebande sans problème de la drogue en Iran, mais aussi la misère, le chômage et la cherté de la vie pousse la majorité de la population, sans distinction d’âge, dans le piège de la drogue.

A l’heure actuelle, près de 20 millions de personnes se droguent en Iran, selon le journal Sarmayeh du 23 septembre 2006. Sur ces 20 millions, 13% sont des lycéens et 20% des étudiants (Agence de presse Isna, 29 novembre 2006).

Selon une dépêche de l’agence de presse officielle Mehr du 29 novembre « une personne toutes les deux heures, soit 11 personnes par jour sont tuées par la drogue en Iran et chaque année le pourcentage des drogués augmente. »

L’ensemble des consommateurs de drogue dans le pays dépense chaque jour plus de 11,735 milliards de tomans pour se fournir (journal Rochangari, 18 novembre 2006).

Non seulement le régime des mollahs n’opère pas de contrôle sur la consommation ni l’entrée de la drogue, mais il est lui-même le facteur de la propagation de ce fléau dans la population.

Le procureur général du régime lors d’une interview avec l’agence de presse officielle Fars du 30 novembre a déclaré que « 50% des prisonniers du pays, le sont d’une manière ou d’une autre en relation avec la drogue ».

De même dans un article du quotidien International Herald Tribune du 1er décembre, le nombre le plus élevé de consommateurs d’opium au monde se trouve en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe