samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« Votre combat vaut pour la paix dans le monde », (Marlène...

« Votre combat vaut pour la paix dans le monde », (Marlène Lanoix, PS martiniquais)

CNRI – « Je pense que le combat que vous menez vous aussi tous ensemble, chers amis, vaut aussi pour l’ensemble des peuples opprimés dans n’importe quelle partie de la planète. Mais ce combat vaut aussi pour la paix dans le monde, car avec les risques et les dangers de l’obtention de l’arme atomique par un régime intégriste et agressif, la question iranienne devient un souci pour le monde et pas seulement pour vous les Iraniens », a déclaré Marlène Lanoix, Première secrétaire fédérale du PS de la Martinique, devant 50.000 Iraniens.  Ils s’étaient rassemblés à Villepinte dans un gigantesque meeting en faveur d’un « Iran démocratique avec Maryam Radjavi » ce samedi 30 juin, pour dénoncer la complaisance avec les mollahs et appeler les gouvernements occidentaux à un changement radical de politique.

CNRI – « Je pense que le combat que vous menez vous aussi tous ensemble, chers amis, vaut aussi pour l’ensemble des peuples opprimés dans n’importe quelle partie de la planète. Mais ce combat vaut aussi pour la paix dans le monde, car avec les risques et les dangers de l’obtention de l’arme atomique par un régime intégriste et agressif, la question iranienne devient un souci pour le monde et pas seulement pour vous les Iraniens », a déclaré Marlène Lanoix, Première secrétaire fédérale du PS de la Martinique, devant 50.000 Iraniens.  Ils s’étaient rassemblés à Villepinte dans un gigantesque meeting en faveur d’un « Iran démocratique avec Maryam Radjavi » ce samedi 30 juin, pour dénoncer la complaisance avec les mollahs et appeler les gouvernements occidentaux à un changement radical de politique.

Voici le texte de l’intervention de Mme Lanoix :

Merci de me recevoir dans votre communauté que je salue. Je suis heureuse d’être parmi vous aujourd’hui. Je viens d’une terre lointaine, la Martinique, département français aux Antilles dans la mer des Caraïbes.

J’ai entendu d’autre parmi vous, des amis de la résistance iranienne qui sont venus d’Australie, des pays nordiques, des pays arabes, mais nous nous sentons proches les uns des autres quand il y a un tel combat à mener.

Car lorsque nous partageons des valeurs communes, la distance géographique ne compte pas. Cette distance si longue soit-elle, ne peut entamer notre solidarité, ni notre amitié qui sont aujourd’hui et aux cotés de cette foule chaleureuse plus solide que jamais.

Ces valeurs chers amis sont la liberté, la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité des droits entre les femmes et les hommes que je défends à travers ma fédération en Martinique et que vous voulez instaurer dans votre pays. Ce noble combat.

J’ai une pensée forte aussi pour vos frères et vos sœurs qui sont tombés en martyrs pour la défense de ces valeurs devant une théocratie répressive et despotique. Je pense que le combat que vous menez vous aussi tous ensemble, chers amis, vaut aussi pour l’ensemble des peuples opprimés dans n’importe quelle partie de la planète. Mais ce combat vaut aussi pour la paix dans le monde, car avec les risques et les dangers de l’obtention de l’arme atomique par un régime intégriste et agressif, la question iranienne devient un souci pour le monde et pas seulement pour vous les Iraniens.

C’est pourquoi je pense que tous les Français doivent être à vos cotés dans cette lutte audacieuse. Les élus et même le gouvernement français devraient vous soutenir pour empêcher que la situation ne se dégrade davantage dans cette région si sensible du monde.

C’est pourquoi j’ai été profondément choquée par l’injustice dont votre mouvement a été victime sur notre sol lors de ce triste événement du 17 juin 2003. Justice doit être rendue et ce dossier doit être clôturé par un non lieu comme l’a déclaré déjà la Ligue des droits de l’homme dans un récent appel. Malheureusement notre gouvernement s’est écarté du chemin de l’état de droit en soutenant le maintien des Moudjahidine du peuple sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne. Et cela malgré le verdict clair de la Cour européenne de justice de les retirer de cette liste.

Alors prenons à la lettre Monsieur le Président de la République qui dit vouloir mettre fin aux injustices. Appelons-le à intervenir pour que la France adopte une nouvelle politique vis-à-vis du régime iranien et de son opposition. La première chose serait de réparer ce passé pas si lointain et qui n’a pas fait l’honneur de notre pays ; la fin de l’injustice pour les membres du conseil national de la résistance iranienne, voilà notre appel commun. Voilà l’appel aussi de tous les Français de la Martinique que je représente ici. Et je vous transmets un salut fraternel de tous les Martiniquais.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe