mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireL'Iran poursuit le programme d'armement nucléaire au cours des pourparlers, prévient le...

L’Iran poursuit le programme d’armement nucléaire au cours des pourparlers, prévient le Pentagone

L’Iran continue de développer des missiles capables de transporter une bombe nucléaire au mépris d’un accord intérimaire avec l’Occident, a révélé un rapport du Pentagone.
Le document non classé, dont une copie a été obtenue par le Washington Free Beacon n’avait pas été envoyé au ‘US Armed Services Committee’ jusqu’à ce mois afin d’éviter de contrarier Téhéran au cours de ses négociations nucléaires avec l’Occident.

Le rapport indique : « Bien que l’Iran ait suspendu ses avancées dans certains domaines de son programme nucléaire et rempli ses obligations en vertu du Plan d’Action Conjoint (JPOA), il continue cependant à développer les capacités technologiques pouvant être applicables aux armes nucléaires, y compris le développement des missiles balistiques. »

Il a ajouté : « l’Iran continue de développer ses capacités pour contrôler le détroit d’Ormuz et les voies d’accès en cas de conflit militaire.

« Téhéran met doucement des systèmes d’armement de plus en plus mortels en action, en incluant des mines navales plus avancées, des petits mais efficaces sous-marins, des engins aériens automatiques sans pilote, des batteries de missile de croisière de défense côtières, des embarcations d’assaut et des navires à missiles. »

Il a également souligné que Téhéran n’avait pas interrompu son soutien au terrorisme, en ajoutant : « les activités secrètes de l’Iran semblent se poursuivre sans relâche. La Force Qods des Gardiens de la Révolution Islamique (pasdaran) reste un outil clé de la politique étrangère de l’lran et sa quête d’influence, particulièrement en Irak, en Syrie, au Liban, au Bahreïn et au Yémen. »

La Force Qods des pasdaran continue aussi d’améliorer son accès dans les pays étrangers et sa capacité à mener des attaques terroristes « pour sauvegarder et faire progresser les intérêts de l’Iran », a indiqué le rapport.

Le rapport ajoute : « La guerre civile en cours en Syrie et l’instabilité en Irak ont essayé, mais pas fondamentalement modifié, cette posture.

« Cependant, au cours de la dernier année le ton de propagande entourant d’importants exercices militaires est resté modéré, une tendance qui a commencé en 2013, probablement en soutien aux négociations sur les activités nucléaires de l’Iran. »

Le rapport, daté de janvier 2015, conclut que l’Iran n’a pas sensiblement modifié ses stratégies militaires et de sécurité durant l’année écoulée.

« Toutefois, Téhéran a ajusté son approche pour atteindre ses objectifs durables, en augmentant son rayonnement diplomatique et en diminuant sa rhétorique belliqueuse. »
Lire l’article complet ici

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe