vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsL’exécution brutale de Mohammad Salas par le régime iranien est scandaleuse

L’exécution brutale de Mohammad Salas par le régime iranien est scandaleuse

mohammad-_salas-iran

Le bureau de M. Gérard Deprez, eurodéputé et président des Amis d’un Iran libre au parlement européen, a fait la déclaration suivante aujourd’hui. Bruxelles, le 18 juin 2018. C’est avec un grand regret et outrage que j’ai entendu ce matin, lundi 18 juin 2018, que la République islamique d’Iran a exécuté un homme innocent issu de la minorité religieuse soufi.

Mohammad Salas, 51 ans, un derviche Gonabade (Soufi), avait été arrêté en février 2018 pendant des manifestations à Téhéran. Il a été torturé, on lui avait cassé les dents, le nez et les côtes. Il avait eu besoin de 17 points de suture sur la tête, avait perdu la vision et conscience et avait été obligé de signer des « aveux forcés» dont on s’est servi pour le condamner à la peine de mort.

Amnesty International avait appelé la communauté internationale à « faire tout son possible pour empêcher l’exécution. »

M. Salas avait dit à plusieurs reprises qu’il avait été obligé d’accepter sous la torture les accusations qui pesaient sur lui. Selon les témoins qui n’étaient pas autorisés à témoigner devant la Cour, Salas avait été arrêté et passé à tabac des heures avant que l’incident dont il a été accusé n’ait eu lieu.

Les Amis d’un Iran libre au parlement européen qui bénéficient du soutien de nombreux députés de tous bords ont fait campagne pour empêcher l’exécution de M. Salas.

Nous demandons à la Haute représentante de l’Union européenne, Federica Mogherini, et au président du parlement européen, Antonio Tajani, de condamner immédiatement cet acte brutal de barbarie qui a été mené par le régime iranien.

Ces dernières semaines, alors que les dirigeants de l’Union européenne semblent être uniquement centrés sur l’accord nucléaire, le régime iranien a persécuté les dissidents et les militants de la société civile, les condamnant à de lourdes peines.

Nous continuons d’insister sur le fait que l’Union européenne ne devrait pas poursuivre ses relations avec l’Iran tant qu’il n’y a pas d’amélioration claire concernant les droits humains, les droits des femmes et tant que l’Iran ne met pas fin aux exécutions arbitraires.

Gérard Deprez, député
Président des Amis d’un Iran libre au parlement européen

Les Amis d’un Iran libre sont un groupe informel au parlement européen qui a été formé en 2003 et qui bénéficie d’un soutien actif de la part de nombreux députés de tous bords.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe