vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireL’ancien général de la marine américaine, James Mattis, déclare que l’accord sur...

L’ancien général de la marine américaine, James Mattis, déclare que l’accord sur le nucléaire iranien « n’est pas à la hauteur »

L’ancien général de la marine américaine, James Mattis, déclare que l’accord sur le nucléaire iranien « n’est pas à la hauteur »

Vendredi, le général retraité de la marine américaine, James Mattis, a demandé au gouvernement Obama de se pencher sur le développement de l’accord sur le nucléaire entre la Maison Blanche et le régime iranien.

Selon le Washington Times, vendredi, le général Mattis, ancien chef du commandement central américain, connu pour son franc-parler, a vivement critiqué l’accord sur le nucléaire iranien pendant son discours à Washington devant le panel d’experts du Center for Strategic and International Studies (centre d’études stratégiques et internationales).

Il a décrit l’accord entre Washington et Téhéran comme un accord « imparfait » qui n’empêche pas les efforts de Téhéran de devenir une puissance nucléaire, mais qui les reporte à plus tard.

Le général à la retraite affirme qu’il « ne s’agit pas d’un traité d’amitié. C’est un accord de contrôle des armes qui n’est pas à la hauteur. »

Le président Obama et d’autres puissances mondiales ont signé cet accord avec le régime iranien, dans lequel Téhéran a promis d’arrêter ses recherches pour construire des armes nucléaires en échange de la levée de certaines sanctions imposées par les États-Unis et ses alliés qui paralysaient le régime.

Le général Mattis a déclaré que « L’Iran ne le respectera pas… c’est l’impression que vous avez lorsque vous lisez » les termes de l’accord sur le nucléaire. Puis il a ajouté que le régime iranien n’est « pas un État nation, mais une cause révolutionnaire qui ne cherche que le chaos. »

Le général Mattis a proposé que le Congrès mette en place un comité de surveillance, formé d’un panel de membres des renseignements, des affaires étrangères et des services armés, pour s’assurer que le régime des mollahs respecte l’accord.

Il a également suggéré que Washington renforce ses liens avec les services des renseignements de la région, comme ceux de la Jordanie, de l’Égypte et de l’Arabie Saoudite, pour s’assurer que les États-Unis soient parfaitement informés des activités nucléaires de Téhéran.

 

Lire aussi: 

Acheter de l’eau lourde à l’Iran : une concession injustifiée des États-Unis

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe