samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Allemagne condamne une compagnie aérienne iranienne pour des accusations d'espionnage

L’Allemagne condamne une compagnie aérienne iranienne pour des accusations d’espionnage

L'Allemagne condamne une compagnie aérienne iranienne pour des accusations d'espionnage

Le gouvernement allemand a préparé des sanctions contre la compagnie aérienne iranienne Mahan Air en réponse aux activités calomnieuses de l’Iran en Europe, notamment la découverte récente d’un espion iranien se faisant passer pour un traducteur pour l’armée, a rapporté lundi la presse allemande.

Les chaînes de télévision publiques WDR, NDR et le quotidien Süddeutsche Zeitung ont annoncé que l’Office fédéral de l’aviation allemande devrait retirer l’autorisation d’exploitation Mahan Air en Allemagne d’ici la semaine prochaine.

Les États-Unis ont accusé Mahan Air d’être étroitement lié aux forces d’élites iraniennes Al Qods, une branche militante du Corps des gardiens de la révolution iraniens (IRGC). En 2011, les États-Unis ont sanctionné Mahan Air après l’avoir désigné comme un acteur du terrorisme pour ses liens avec la Force Qods, répertorié comme une entité terroriste par les États-Unis.

L’Europe se montre dure envers Téhéran

Plus tôt ce mois-ci, l’UE a imposé des sanctions au ministère iranien du renseignement et de la sécurité (VEVAK) et à deux de ses membres haut placés pour leurs tentatives d’attentat terroriste contre des groupes d’opposition iraniens en France, au Danemark, au Pays-Bas et d’autres pays.

En mars 2018, Téhéran a préparé un attentat contre le rassemblement du Nouvel An persan organisé par des membres de la résistance iranienne en Albanie, où 3 000 membres de cette résistance vivent depuis 2016, entrant comme des réfugiés ayant fui les attaques du régime iranien.

En juin, des agents iraniens ont préparé un autre attentat contre le rassemblement annuel du Conseil national de la Résistance iranienne ( CNRI ), auquel ont assisté plus de 100 000 personnes, dont des centaines de diplomates et de personnalités. L’Allemagne a arrêté un diplomate iranien à Vienne pour son rôle dans la tentative d’attaque, après que le couple irano-belge arrêté à la frontière française l’ait désigné comme étant l’homme qui leur avait fourni la bombe.

En octobre, le Danemark a désigné l’Iran comme le pays à l’origine d’une tentative d’assassinat contre un dissident iranien.

Les choses ont finalement pris une autre tournure en janvier, lorsque les Pays-Bas ont déclaré que Téhéran avait été à l’origine de deux assassinats de dissidents sur le sol néerlandais en 2015 et 2017. Ensuite, l’UE a annoncé des sanctions contre le régime iranien.

Cela n’est venu confirmer ce que la Résistance iranienne a toujours concernant le fait que le régime iranien constitue une menace réelle et sérieuse pour la sécurité des autres pays, que ce soit par son programme de missiles, son soutien au terrorisme ou ses violations des droits de l’homme. Le régime iranien n’a pas changé de comportement au cours des 40 dernières années et on ne peut pas s’attendre à ce qu’il le fasse maintenant. Par conséquent, l’Europe devrait abandonner la politique de complaisance et soutenir un changement de régime pour et par le peuple iranien.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe