mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireKhamenei : “la ligne rouge nucléaire du régime doit être respectée sans...

Khamenei : “la ligne rouge nucléaire du régime doit être respectée sans même un pas en arrière. »

Tromperies et manœuvres pour alléger les sanctions tout en poursuivant le projet d’armement nucléaire

CNRI – Quelques heures avant le début du nouveau round de négociations nucléaires à Genève, Khamenei, le guide suprême des mollahs, tout en apportant son soutien aux « responsables chargés de mener les négociations », a déclaré : « Dans les discussions sur le nucléaire, il faut respecter la ligne rouge et ne pas reculer ne serait-ce que d’un pas sur les droits de la nation (lire des mollahs au pouvoir). »

S’adressant à des hordes de miliciens du Bassidj, il a ajouté que « comprendre le recul par ‘flexibilité héroïque’ est contraire à la réalité et une mauvaise interprétation. La flexibilité héroïque signifie l’art de manœuvrer et d’utiliser des méthodes diverses pour arriver à son objectif et à des causes et des buts divers de l’ordre islamique. »

Alors que les dirigeants du régime des mollahs, affaiblis et impuissants, s’égosillent et déploient des trésors de ruses pour supplier ouvertement la levée des sanctions, Khamenei a prétendu avec démagogie que « les sanctions ne vont mener à rien (…) contrairement à ce que croit l’ennemi, ces pressions nous donneront l’occasion de parer à nos points faibles ». Il a ajouté dans une fausse démonstration de force : « la nation iranienne va traiter les agresseurs d’une manière qu’ils regretteront et ils n’oublieront jamais les gifles qu’elle leur donnera. »

De son côté, Laridjani, le président du Majlis des mollahs, soulignant que les USA « sont en proie à des faiblesses, de l’inaptitude et de l’opportunisme », il a noté que « l’Iran veut obtenir tous ses droits nucléaires pacifiques sans exception. »

Ces déclarations montrent une fois de plus que le régime des mollahs cherche, par la tromperie et des manœuvres perfides, à continuer son projet d’armement nucléaire, tout en faisant réduire les sanctions internationales. Avec les sites clandestins nucléaires dont la Résistance iranienne vient de révéler l’existence, le régime cherche d’une part à développer le projet atomique et d’autre part, en période de crise, à pouvoir remplacer les sites connus.

Se doter de la bombe atomique est une partie de la stratégie du régime pour éviter son renversement certain et tant qu’il le pourra, il ne l’abandonnera pas. Comme l’a annoncé la semaine dernière Mme Radjavi, tout accord avec ce régime sans l’application complète des six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, est une tromperie du fascisme religieux au pouvoir en Iran, cela revient à jouer avec la sécurité et la paix dans la région et dans le monde et à alimenter l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme.

Mme Radjavi avait noté que tout accord de la communauté internationale avec le régime des mollahs, sans l’arrêt total de l’enrichissement d’uranium, l’arrêt de la production et de l’installation des centrifugeuses, la fermeture complète du site d’eau lourde d’Arak, l’adhésion au protocole additionnel et l’accès libre de l’AIEA à l’ensemble des sites et des experts du régime, tenus hors de portée de l’agence depuis des années, cela ne fera que donner davantage de possibilité à ce régime pour se doter de la bombe atomique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 novembre 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe