mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : Un site nucléaire près de Téhéran selon un expert

Iran : Un site nucléaire près de Téhéran selon un expert

Iran : Un site nucléaire près de Téhéran selon un expert    The United Press International, New York – Le Conseil national de la résistance iranienne dit avoir découvert un programme de développement nucléaire caché dans au moins trois sites près de Téhéran. 

Alireza Jafarzadeh, président de Strategic Policy Consulting, a révélé jeudi des preuves venant du CNRI sur de l’enrichissement d’uranium à l’installation de Lachkar Abad sous le couvert de la société écran Paya Partov.

“L’Iran est sérieusement engagé dans un programme d’enrichissement au laser, chose que l’Iran avait déclaré avoir abandonné à l’Agence internationale de l’Energie atomique », a affirmé Jafarzadeh dans un hôtel près du siège de l’ONU à New York. L’AIEA, le gendarme nucléaire des Nations Unies, surveille les activités nucléaires.

“La société Paya Partov”, a-t-il dit "est présentée comme étant une petite usine d’équipement et de recherches laser qui fournit des équipements laser pour des activités médicales." Elle est dirigée par le Dr. Jamdchid Sabaghzadeh, qui dirige aussi le site de Lachkar Abad, révélé par la même source du CNRI en 2003 comme abritant un programme d’armement nucléaire. 

Jafarzadeh  a qualifié le programme d’enrichissement au laser de méthode plus efficace bien que plus compliqué comparé à la pratique plus commune des centrifugeuses.

Aux côtés des activités de Lachkar Abad, les sources soupçonnent un programme d’enrichissement au laser à l’université Malek Achtar et dans les installations militaires de Parchine, toutes situées au sud de Téhéran.

“Il est très clair que Téhéran avance dans son programme nucléaire", a-t-il dit. "Je pense qu’il s’agit d’un moment historique pour la communauté internationale qui doit agir avec fermeté.”

Jafarzadeh espère que durant la visite du président iranien Mahmoud Ahmadinejad aux Nations Unies la semaine prochaine, il rencontrera une forte opposition au refus de l’Iran de s’être plié le 31 août au délai fixé par le Conseil de Sécurité pour cesser l’enrichissement d’uranium.

“Ça ne peut pas continuer”, a-t-il dit. “Dieu seul sait où ils en sont.”

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe