jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran: un prisonnier politique se coud les lèvres et entame une grève...

Iran: un prisonnier politique se coud les lèvres et entame une grève de la faim

CNRI – Le prisonnier politique Mohammad-Amin Agouchi a entamé une grève de la faim et s’est coud les lèvres dans la prison centrale de Zahedan (au sud-est de l’Iran) pour protester contre les pressions inhumaines des autorités pénitentiaires, ont rapporté les militants des droits de l’homme.

 

Cet enseignant à la retraite, âgé de 54 ans, a été arrêté en 2007 pour son opposition aux discriminations et à l’absence des libertés en Iran, plus particulièrement dans sa région natale.

Agouchi a entamé sa grève pour protester contre le refus des autorités à lui prodiguer des soins médicaux suite à la dégradation de son état de santé.

La FIDH a exprimé le 7 mars ses vives inquiétudes sur l’interdiction de soins pour les prisonniers de conscience malades en Iran. Par cette pratique les autorités cherchent à réprimer la voix de la contestation dans la société civile, a estimé l’ONG.

La Fédération internationale des Droits de l’Homme a cité une lettre du 2 mars 2014, d’une vingtaine de prisonniers de conscience qui estiment que le sinistre juge Salavati est l’un des responsables des privations médicales pour les prisonniers politiques, comme moyen de torture.

Une liste non-exhaustive des prisonniers privés de soins est citée par la Fédération: Mme Bahareh Hedayat et les Messieurs Hamidreza Moradi-Sarvestani, Mostafa Daneshju, Afshin Karampour, Amir Eslami, Abdolfattah Soltani, Hossein Ronaghi-Maleki, Mohammad Davari, Akbar Amini, Shahram Ahmadi, Arash Sharifi, Asghar Ghatan, Ali Salanpour, Mohammad Hossein Na’iminpour, Mohammad Sadeq Rabbani-Amlashi, Behzad Arab-Gol et Mohammad Amin Hadavi.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe