dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Nucléaire82 sénateurs américains écrivent à Obama: l'Iran ne doit pas enrichir de...

82 sénateurs américains écrivent à Obama: l’Iran ne doit pas enrichir de l’uranium

CNRI – Dans une lettre adressée à Barak Obama, 82 sénateurs américains ont exigé que tout accord avec l’Iran « doit nécessairement conduire au démantèlement du programme nucléaire iranien et l’empêcher d’obtenir de l’uranium enrichie ou d’accéder à la filière du plutonium pour la production de l’arme nucléaire ».

 

Les 41 démocrates et 41 républicains (sur 100 sénateurs) ont émis « l’espoir de voir le succès des négociations afin d’empêcher l’Iran d’obtenir la capacité nucléaire ». Mais selon eux, « les sanctions devront s’accroître si l’Iran devait violer l’accord intérimaire, utiliser les négociations simplement comme un moyen dilatoire ou quitter la table des négociations ».

Les sénateurs Robert Menendez (D-NJ), Lindsey Graham (R-SC), Charles Schumer (D-NY), Mark Kirk (R-IL), Christopher Coons (D-DE), Kelly Ayotte (R-NH) ont été parmi les premiers signataires de l’appel au président américain il y a deux semaines, rapidement rejoint par 76 autres sénateurs.

 » Nous vous écrivons pour exprimer notre soutien aux principes suivants, conforme aux positions du gouvernement, pour vous exhorter à leur réalisation dans le cadre d’un éventuel accord final avec l’Iran », ont-ils souligné, insistant notamment sur les principes suivants:

–  » Nous considérons qu’il n’y a pas de raison pour l’Iran de posséder des sites d’enrichissement d’uranium comme Fordo, le régime doit fermer son réacteur d’eau lourde à Arak, et doit s’expliquer de façon convaincante sur les activités douteuses engagées à Parchin et dans d’autres sites.

– Nous considérons que l’Iran doit répondre aux inquiétudes soulevées au Conseil de sécurité des Nations unies, notamment sur la dimension militaire de son programme nucléaire.

– Nous considérons que l’Iran doit également autoriser des inspections inopinées à long terme pour s’assurer qu’en aucun cas il ne pourra développer l’arme nucléaire.

– Finalement, l’Iran ne doit pas être autorisé, durant la période des négociations, de contourner les sanctions. Les échanges commerciales sans restriction ne doivent pas être tolérées avec l’Iran. Nous devons, comme vous l’avez vous-même souligné, sévir vigoureusement contre les contrevenants au régime des sanctions. »

Le Washington post, le 17 mars, a relevé à propos de l’initiative des sénateurs, qu’ « il y a deux facteurs qui fait ombrage à la volonté de l’administration pour la poursuite indéfinie des négociations. Premièrement, l’Iran ne semble pas être disposé à appliquer les clauses de cette lettre. Les partisans des sanctions au Congrès auront ainsi davantage d’arguments pour pousser aux pressions économique contre l’Iran. Deuxièmement, nous approchons du moment où l’armée israélienne apparaîtra de plus en plus comme le seul frein aux ambitions nucléaires militaires iraniennes. Considérant le discrédit de l’administration, le reste c’est du tintamarre ».

 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe