lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Un homme pendu en public dans le Nord de la...

Iran : Un homme pendu en public dans le Nord de la province de Guilan

 CNRI – Un homme du nom de Qanbar Kelari a été pendu en public devant la prison de Nachtaroud dans la province de Guilan dans l’ouest de l’Iran. Kelari, âgé de 34 ans, criait qu’il était innocent, mais il n’a pas été sauvé de la potence.

La foule qui assistait à la pendaison s’est retournée contre les forces de sécurité et les autorités judiciaires locales chargées de l’exécution.

Les affrontements entre les habitants de Nachtaroud et les forces de sécurité ont duré plusieurs heures, empêchant l’évacuation de la dépouille du prisonnier.

Le 31 janvier, le chef du pouvoir judiciaire des mollahs, Mahmoud Hachemi Chahroudi, avait ordonné que la peine de mort ne se fasse plus en public. Il s'agit d'une nouvelle tactique du régime iranien pour opérer d'autres crimes odieux comme les amputations ou arracher les yeux, à huis clos.

« Nous avons vu à maintes reprises que la foule exprimait sa sympathie avec le condamné qui allait être pendu en public. La population exprimait même son dégoût pour l'exécution », avait déclaré le procureur adjoint pour l’application des peines, à Téhéran, dans le quotidien officiel Javan du 31 janvier.

«Les exécutions peuvent se dérouler en prison à bien moindre frais», avait-il ajouté.

Les sites Web officiels avaient également admis les effets néfastes des pendaisons publiques et noté que les gestes des victimes avant d'être pendues avaient profondément touché les jeunes et laissaient une image de héros dans leur esprit. Ces sites regrettaient qu’en plus d’avoir généré de la haine dans la population, les pendaisons publiques avaient également affecté le statut du régime dans le monde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe