mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : réunion le 19 mai entre Européens, Russie, Etats-Unis et Chine

Iran : réunion le 19 mai entre Européens, Russie, Etats-Unis et Chine

Iran : réunion le 19 mai entre Européens, Russie, Etats-Unis et ChineAgence France Presse – L’UE-3 (France, Allemagne, Grande-Bretagne), les Etats-Unis, la Chine et la Russie examineront le 19 mai à Londres de nouvelles incitations à donner à l’Iran pour qu’il renonce à son programme nucléaire controversé, ont annoncé des diplomates mercredi à l’AFP.

Ces nouvelles incitations seront "prêtes dans les dix jours à venir avec l’objectif de les faire endosser par les cinq (membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies) et un membre de l’UE-3 pour ensuite les proposer à l’Iran", a précisé un diplomate occidental.

La France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Chine et la Russie sont membres permanents du Conseil de sécurité, mais pas l’Allemagne.

 A Washington, la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a indiqué que son pays "attendrait quelques semaines pour que les Européens élaborent une proposition qui montrera clairement aux Iraniens qu’ils ont un choix leur permettant d’envisager un programme nucléaire civil".

A Berlin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Martin Jager, a annoncé mercredi que les ministres des Affaires étrangères de l’UE-3 devaient examiner lundi prochain des propositions de leurs experts sur une nouvelle offre qui pourrait être proposée à l’Iran en contrepartie de son acceptation des exigences concernant son programme nucléaire.

Le porte-parole a précisé au cours d’un point de presse que ces experts "remettraient lundi ces propositions en marge du conseil des affaires générales de l’UE aux trois ministres, et si ces propositions reçoivent leur assentiment, elles seront transmises aux trois autres partenaires (ndlr: Etats-Unis, Russie, Chine) dans le groupe des six".

Au cours de la réunion du 19 mai dans la capitale britannique, les négociateurs mettront également au point des sanctions qui pourraient entrer en vigueur si aucun accord n’était trouvé par la suite avec Téhéran, a précisé un diplomate.

"Le défi est le suivant : les incitations doivent être assez attractives pour persuader la Russie et la Chine que l’Iran doit les accepter, mais pas assez bonnes pour empêcher les Etats-unis de les endosser", a-t-il ajouté.

Les puissances mondiales ne parviennent pas à trouver un consensus sur la crise nucléaire avec Téhéran depuis la prise en charge de ce dossier il y a six semaines par le Conseil de sécurité.

Alors que Washington veut une déclaration contraignante du Conseil pour l’Iran, la Chine et la Russie, qui disposent d’un droit de veto au Conseil, renclent à endosser un texte contraignant pour Téhéran, craignant l’escalade dans la crise avec la République islamique.

Selon un diplomate européen, l’UE-3 espère parvenir à mettre au point des propositions d’ici à vendredi pour pouvoir les faire accepter par les Etats-Unis, la Russie et la Chine le 19 mai.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE-3 doivent se rencontrer lundi à Bruxelles pour mettre la dernière main à ces propositions, a-t-il ajouté

Mais il a souligné qu’il ne croyait pas que "des propositions sérieuses pourraient être élaborées dans un laps de temps aussi court".

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe