vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Rencontre de football glaciale à Téhéran

Iran : Rencontre de football glaciale à Téhéran

CNRI – Les supporteurs au stade Azadi de Téhéran ont été déçus par la piètre démonstration des deux clubs de football iraniens les plus prestigieux, Estiqlal et Perspolis, le 3 avril après-midi.

Pendant des décennies, ces deux clubs ont pourtant vu les foules les acclamer en bondissant dans les tribunes pour les encourager.

Cependant, cette fois le chef de la police des mollahs du Grand Téhéran, le général Ahmadreza Radan, a menacé les jeunes à la télévision d’Etat avant le match, de graves conséquences s’ils venaient à « enfreindre la loi ». 

« Nous avons pris les dispositions nécessaires avec le ministère public de Téhéran, selon l’article 378 du code pénal, pour traiter rapidement ceux qui enfreignent la loi », a ajouté Radan.

Evoquant la menace de mesures avant le match pour réprimer toute  action possible des supporteurs, Radan a déclaré : "Avant le match, la police a eu une série de réunion avec les comités de supporteurs des deux équipes pour les appeler à avoir un comportement approprié dans le stade".

Pour s’assurer que ceux qui entrent dans le secteur ont compris le message du chef des FSE, le colonel Babaï, commandant de l’Unité Spéciale du Corps des gardiens de la révolution (le CGR) chargé d’appliquer les mesures des FSE dans le stade, a personnellement interrogé un adolescent devant les caméras de la télévision.  L’adolescent aurait été attrapé en essayant de passer une canette au travers des contrôles de sécurité très stricts aux portes.

Cela explique l’atmosphère glaciale au Stade Azadi malgré une grande affluence.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe