mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : protestations à la suite de l’arrestation d’un chef religieux sunnite

Iran : protestations à la suite de l’arrestation d’un chef religieux sunnite

Iran : protestations à la suite de l’arrestation d’un chef religieux sunnite

CNRI – Le procureur de Zahedan, une ville du sud-est de l’Iran, a confirmé que le religieux sunnite, dirigeant la prière du vendredi dans la province du Sistan et Baloutchistan, a été emprisonné. Fazl Al-Rahman Kuhi est incarcéré dans une prison de haute sécurité à Machhad pour avoir s’être opposé au déploiement des sunnites en Syrie pour se battre contre les Syriens pour défendre la dictature d’Assad. Son arrestation a provoqué des manifestations dans la ville de Sarbaz.

Le procureur public de Zahedan, Ali Movahedi Rad a déclaré que le dirigeant avait été convoqué devant la Cour spéciale religieuse, car il avait fait des remarques controversées concernant la « sécurité nationale et internationale » du régime iranien

Le site web « Campagne activiste baloutche », qui a rapporté l’arrestation de Mowlavi Kuhi le lundi 3 avril, a publié une vidéo du dernier discours du religieux sunnite dans laquelle il affirmait que les Iraniens sunnites avaient le droit de critiquer les autorités et de revendiquer leurs droits. De plus, Mowlavi Kuhi s’est opposé au déploiement des sunnites en Syrie pour se battre contre le peuple syrien. Cependant, il n’a jamais encouragé les gens à prendre les armes ou à semer le trouble.

Fazl Al-Rahman Kuhi est également contre la division de la province de Sistan et Baloutchistan en deux parties. Le plan sectaire est en fait formulé par le régime iranien afin de diviser les groupes ethniques et religieux dans cette province.

Selon les rapports parvenus d’Iran, dès l’arrestation de Mowlavi Fazl Al-Rahman Kuhi, des manifestations ont eu lieu à Sarbaz, où les manifestants ont mis feu à des pneus et bloqué l’axe routier d’Iranshahr-Chabahar. Les manifestations se sont poursuivies pour le quatrième journée

À la suite de l’arrestation du religieux sunnite, les forces locales de Pashamag et de la base militaire de Hang ont rendu leurs armes en signe de protestation. Les forces locales ont déclaré au commandant en chef qu’ils ne serviraient plus dans l’armée tant que Mowlavi est emprisonné.

À la suite des manifestations, les hommes d’affaires et commerçants de Sarbaz et des villages alentour ont pour leur part fermé leurs magasins en signe de protestation.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe