lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Poursuite des affrontements dans divers points de Dezfoul samedi soir

Iran : Poursuite des affrontements dans divers points de Dezfoul samedi soir

Révolte de la communauté bakhtiari – N°6

Iran : Poursuite des affrontements dans divers points de Dezfoul samedi soir

•    Dans les manifestations et les heurts à Ispahan, des centaines de protestataires ont été blessés et d’autres arrêtés
•    La population de Chahrekord et des étudiants d’Ahwaz ont rejoint les protestations
•    Redoutant le développement des protestations, le régime a arrêté la série télévisée insultante

Dans la soirée du 15 février, dans la lignée des manifestations à Dezfoul (sud-ouest de l’Iran), les affrontements se sont poursuivis dans divers points de la ville. Au cours de ces accrochages une station-service a été incendiée. La foule a brisé les vitres d’un centre répressif et incendié ses véhicules. Dans la journée du 15 février, les manifestants avaient vivement tabassé le gouverneur de la ville. Une multitude de forces de sécurité ont été envoyées à Ahwaz et Dezfoul.

A Ispahan, les manifestants en costume traditionnel se sont rassemblés devant le bâtiment de la radiotélévision pour scander notamment « ne nous poussez pas à prendre les armes ». Ils ont bombardé de pierres les forces de sécurité et allumer des feux. Dans le quartier de Sarpol-Khajou des milliers de Bakhtiaris criaient « A bas la dictature », « A bas Zarghami », « les Bakhtiari préfèrent la mort à l’humiliation ». Dans les affrontements avec les forces de sécurité des centaines de personnes ont été blessées. Des manifestants ont été arrêtés et emmenés vers des destinations inconnues. Vers midi, la population de la ville de Foulad Chahr près d’Ispahan a également protesté.

La population de Chahrekord a aussi manifesté samedi. Le cortège est allé de la radiotélévision du régime jusqu’à la place de l’université, aux cris de « A bas Zarghami ! », « Bakhtiari, unité, unité ! » « Diffusez-le la semaine prochaine et l’Iran se révoltera ».

A Ahwaz samedi, malgré l’omniprésence policière, les étudiants ont manifesté dans le quartier Amanieh-Falakeh Sa’at, en solidarité avec les Bakhtiari.

Le régime des mollahs, redoutant que le mouvement fasse tache d’huile, a annoncé samedi soir à la radiotélévision officielle l’arrêt de cette série télévisée.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 février 2014