mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Pour Rohani, « les pasdaran sont gardiens de la paix...

Iran : Pour Rohani, « les pasdaran sont gardiens de la paix régionale »

CNRI – Lors de la réunion annuelle en Iran de la principale force de la répression et du terrorisme, le corps des gardiens de la révolution ou pasdaran, le mollah Rohani, nouveau président du régime iranien, lui a apporté un appui vigoureux.

Dans son discours du 16 septembre à « l’assemblée nationale des commandants des pasdaran », il a apporté un soutien vibrant à la politique de domination du guide suprême Khamenei dans les pays de la région. « Nous voulons nous dresser face à l’ennemi dans un grand désert, car dans une allée étroite il n’y a pas de place. Les dirigeants des pasdaran ne doivent donc pas se laisser pousser dans une allée étroite. » En défense de l’implication des pasdaran dans la guerre contre la population syrienne, le mollah Rohani a souligné : « le problème de la Syrie concerne le sort d’une grande région » et « la république islamique d’Iran n’a jamais été et ne sera jamais indifférente à ce problème déterminant », avant de renchérir : « Les pasdaran sont gardiens de la paix et de la tranquillité de toute la région. »

Il a ensuite demandé aux pasdaran de mettre en œuvre les trois quart du grand projet économique.

Ces dernières années, les pasdaran ont étendu leur domination sur la totalité de l’économie iranienne, du secteur énergétique aux banques, de l’automobile au BTP. Les analystes estiment que les pasdaran sont les plus grands patrons d’industrie en Iran. Certains imaginaient que Rohani, sur la base de ses slogans de « modération », limiterait l’ingérence des pasdaran dans l’économie iranienne. Mais son discours de lundi a montré son véritable cap : « les pasdarans ne sont pas les rivaux des gens et du secteur privé et ils doivent se charger de grands projets. »

Le soutien de Rohani aux pasdaran a été si poussé, que certains de ses partisans le lui reproche. Ali Motahari, député des mollahs, écrit le 17 septembre sur son site personnel : « il est franchement étonnant que M. Rohani, en sa qualité de président, ne sache pas que les pasdarans sont vraiment les rivaux du peuple et du secteur privé et qu’ils agissent comme des patrons normaux. Et cela a entrainé des préjudices pour les pasdaran et l’économie du pays. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe