dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran-nucléaire : "Un risque à ne pas courir" (François Rachline)

Iran-nucléaire : « Un risque à ne pas courir » (François Rachline)

Le Figaro – Dans une démocratie où existent la liberté de la presse, le libre accès à l’information, la liberté de réunion, la liberté d’expression, la liberté des cultes religieux, la séparation des pouvoirs (politique, législatif, judiciaire), l’égalité des femmes et des hommes devant la loi, chaque élection est une occasion pour les candidats de multiplier les promesses dans l’espoir d’être élu. Les citoyens savent bien que beaucoup resteront électorales. Ils croient peut-être qu’il en est de même dans les régimes où la seule ressemblance lointaine avec la démocratie est l’existence d’élections. Ils se trompent lourdement. Une fois au pouvoir, les extrémistes de tous bords, eux, mettent en oeuvre minutieusement ce qu’ils avaient annoncé.

Le Figaro – Dans sa rubrique Opinions du 11 décembre le Figaro propose sous le titre Le monde libre doit faire preuve de fermeté avec l’Iran, les points de vue de plusieurs personnalités. Voici celle de François Rachline :

Dans une démocratie où existent la liberté de la presse, le libre accès à l’information, la liberté de réunion, la liberté d’expression, la liberté des cultes religieux, la séparation des pouvoirs (politique, législatif, judiciaire), l’égalité des femmes et des hommes devant la loi, chaque élection est une occasion pour les candidats de multiplier les promesses dans l’espoir d’être élu. Les citoyens savent bien que beaucoup resteront électorales. Ils croient peut-être qu’il en est de même dans les régimes où la seule ressemblance lointaine avec la démocratie est l’existence d’élections. Ils se trompent lourdement. Une fois au pouvoir, les extrémistes de tous bords, eux, mettent en oeuvre minutieusement ce qu’ils avaient annoncé.
 
Le gouvernement iranien a-t-il vraiment l’intention de «rayer Israël de la carte », comme l’a déclaré son président ? Beaucoup attribuent cette profession de foi à une stratégie oratoire, un excès de zèle antisémite qui ne devrait pas aller plus loin que la menace verbale.
 
Cependant, après avoir clamé sa décision de produire du plutonium, l’Iran disposera bientôt de l’arme nucléaire. Qui est prêt à parier que son monstrueux projet n’aura aucune chance d’être mis à exécution ? À supposer qu’il n’y en ait qu’une seule, le monde libre peut-il accepter de courir ce risque ?
 
François Rachline, professeur à Sciences Po

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe