mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran: Londres pour un embargo sur les investissements si le dialogue échoue

Iran: Londres pour un embargo sur les investissements si le dialogue échoue

Agence France Presse – Le Premier ministre britannique Gordon Brown s’est prononcé lundi soir en faveur d’un embargo international sur les investissements dans le pétrole, le gaz et la finance en Iran si Téhéran continue à refuser de renoncer à enrichir l’uranium.

Qualifiant l’Iran de "plus grand défi immédiat à la non-prolifération" nucléaire, le dirigeant travailliste a promis de mener campagne en faveur de "sanctions plus sévères à la fois à l’ONU et à l’Union européenne, notamment sur les investissements pétroliers et gaziers, et dans le secteur financier".

"L’Iran devrait n’avoir aucun doute sur le sérieux de nos intentions", a-t-il ajouté dans un discours de politique étrangère prononcé au banquet annuel du maire de la City londonienne.

M. Brown a cependant précisé que de nouvelles sanctions étaient suspendues à la publication des rapports du diplomatie en chef de l’Union européenne, Javier Solana, et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Les deux documents doivent être diffusés d’ici la fin du mois.

Le Premier ministre britannique a par ailleurs soutenu le projet d’une "banque" de combustible nucléaire destinée à venir en aide aux Etats non-nucléaires afin de pouvoir accéder à de nouvelles sources d’énergie, à la condition qu’ils renoncent à l’arme atomique.

Interrogé sur une possible frappe militaire contre Téhéran, M. Brown a plusieurs fois indiqué "ne rien exclure" concernant le dossier iranien. Mais il a également dit vouloir donner toute sa chance au dialogue. "Les sanctions contre l’Iran font effet", avait-il ainsi répété lors d’une interview dimanche à la chaîne de télévision Sky News.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe